Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 11:56
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE
REMISE DU 27 JANVIER - 2e PARTIE

LATREMOLIERE Elisabeth

Vous êtes née à Paris en 1956. Après une formation au Louvre, ainsi qu’une formation en informatique documentaire, vous continuez avec un diplôme de Management

Après avoir exercé comme professeur de Lettres classiques, vous devenez assistante la conservation des Musées de Blois.

Conservateur au Musée et du site de Thérèse-la-Romaine et au Musée de Château Royal et de Blois

Depuis 2012, vous êtes conservateur en chef et directrice des Musées ainsi que du Château de Blois.

Votre métier est devenu un sacerdoce, pour lequel, vous vivez intensément l’Histoire de notre humanité à travers ses vestiges. Plus qu’un métier, cela est devenu un hobby à plein temps et il vous plaît de bousculer les rapports préconçus des objets lors de vos fouilles, vous les intégrez dans un contexte vivant en les montrant dans une autre dimension muséographique.

Vous avez remanié profondément la conception de l’approche de la visite du château de Blois, vous en avez fait un lieu vivant et pédagogique.

Vous attachez tout particulièrement un intérêt pour la recherche scientifique à la recherche de fouilles sur le terrain montrant ainsi d’autres regards et des réponses sur la vie ancestrale.

Pour chaque vestige, vous créez une animation, telle escrime, danse, chant, musique, costume adaptés à la Renaissance ou autres périodes riches de notre histoire.

Vous êtes une rebâtisseuse intemporelle, créant ainsi un nouveau musée Lapidaire du château de Blois, création et conception du musée Archéologique de Blois, réaménagement de la muséographie de la Magie etc.

Vous révolutionnez la disposition des sites pour offrir et montrer la dynamique de ces espaces qui ne sont plus figés avec leurs reliques.

De ce fait une redécouverte des Musées attire bon nombre de vos concitoyens.

Vous avez par exemple réalisé une conception de salle d’interprétation, parcours des 5 sens, projet d’un aménagement paysager et mise en place d’un programme d’accessibilité pour les handixapés.

Vous multipliez les expositions montrant ainsi davantage les pièces dormant dans la réserve des Musées.

Pour nous avoir permis de redécouvrir et d’animer ce qui représente le Bien Public, notre patrimoine, la Ligue Universelle du Bien Public est heureuse de vous remettre sa médaille d’Argent avec Palme et Couronne.

 

Denis KETCHEDJIAN

Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence (1961) : Major.

Diplôme d’Etudes Supérieures (DES) de Droit Public, Faculté de Droit de Paris, 1963.

Diplôme d’Etudes Sup. (DES) de Science Politique, Faculté de Droit de Paris, 1964

Docteur d’Etat en Droit, mention Très Bien, Université de Droit de Paris II, 1972,

Thèse de doctorat d’Etat en droit : « La personnalité morale au regard du droit fiscal », sous la direction du Doyen Georges VEDEL.

Co-auteur :

- Rapport sur les problèmes juridiques relatifs à une société internationale pour la construction et l’exploitation du Tunnel sous la Manche, Paris, 1965, sous la direction du Conseiller d’Etat Jacques RIGAUD.

- Mémoires au Conseil Constitutionnel sur la non-conformité à la Constitution de diverses lois votées de 1981 à 1984, et notamment contre la première loi de nationalisation de 1981 et les lois Aubry.

Auteur :

- « L’entreprise individuelle et le droit fiscal : un nouveau sujet de droit ? », Revue de Science Financière, 1974,

- « Le contrat de transfert fiduciaire de valeurs mobilières » ,

- « La récupération des déchets et le droit fiscal », Séminaire FEDUCI, Paris, 1984,

- « Les PME et les obligations fiscales », Colloque de l’Association internationale de droit économique, Nice 1985,

- Divers colloques dans le cadre de l’Association des Etudiants du DEA de Finances Publiques et de Fiscalité de Paris-II,

- Assistant à la Faculté de Droit de Paris, puis à Paris-II (1965-1973).

- Maître de Conférences à l’Université de Droit de Paris-II de 1975 à 2004 : enseignements, dans le cadre du DEA de Finances Publiques et Fiscalité, d’un cours de Fiscalité Immobilière (1977-1990) d’une part, et d’un cours de Droit fiscal international (depuis la création du cours en 1975 jusqu’en 2004) d’autre part.

Conseil juridique et fiscal jusqu’en 1984 (associé de la société FPJF, Paris).

Collaborateur d’Avocats au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation (M° Arnaud Lyon-Caen et M° Jean Labbé).

Vous êtes Avocat à la Cour de Paris depuis 1984.

Associé au cabinet d’avocats américains Kevorkian & Rawlings (1985-1990).

Fondateur du cabinet Ketchedjian & Bayle (1993-2010), puis du cabinet Ketchedjian.

Activité : droit des affaires, fiscalité française et internationale :

- Sur l’application du principe d’égalité des contribuables et celui de non-discrimination à propos du statut fiscal des auteurs de BD (affaire Albert UDERZO),

Membre de l’UGAB : Union Générale Arménienne de Bienfaisance,

Président de l’UGAB France de 2002 à 2007, et, à ce titre, participation à la délégation française lors du Voyage d’Etat du Président Jacques CHIRAC en Arménie -2006).

Participation à l’Année de l’Arménie en France.

Organisation d’un colloque sur la Shoah et le Génocide des Arméniens au Musée de la Shoah à Paris.

Ardent défenseur du Bien Public, la Ligue est heureuse de vous remettre sa médaille d’Argent avec Palme et Couronne.

MASSEGLIA Richard

Vous êtes né en 1949, et vous avez passé vos études à Marseille avant de rejoindre le Lycée agricole et horticole d’Hyères.

Après votre brevet de technicien agricole, vous continuez par un brevet de technicien supérieur à Toulouse.

Vous commencez par chef d’exploitation agricole à Montpezat-de-Quercy, puis responsable des ventes de matériel agricole dans deux sociétés.

Celle qui vous conduira à la retraite est Celtic nutrition animale dont vous serez le directeur régionale.

Vous avez occupé le poste de maire adjoint à Montpezat-de-Quercy pendant deux mandats avant d’occuper le poste de délégué départemental des déchets et en devenir le vice-président.

Vous œuvrez beaucoup dans le monde associatif :

Président du comité des fêtes de Montpezat-de-Quercy,

Trésorier de la chorale Chœur à cœur,

Vice-président du comité de jumelage de Montpezat-de-Quercy

Président de Montpellier loisir (parc de loisirs communal)

Président du comité de coordination des associations de Montpezat-de-Quercy,

Membre de la coordination départementale dans le soutien de l’AFM-Téléthon pour le Tarn et Garonne

Trésorier de l’association de chasse et également de l’association les Amis de la Collégiale Saint-Martin

Grand Fauconnier de la confrérie des Vins des coteaux du Quercy

Instructeur bénévole en informatique

Administrateur de l’Office du tourisme de Montpezat-de-Quercy, et j’en oublie…

Que d’activités et d’abnégations pour faire vivre ces communes rurales mais pleines de ressources.

Vous avez reçu la médaille du Travail, doublement méritée, en fonction de vos occupations

Médaille de Bronze du Tourisme

Médaille de chevalier du mérite agricole

Médaille d’Or de la confédération nationale des comités des fêtes

Auxquelles va s’ajouter la médaille d’Argent avec Palme et Couronne de la Ligue Universelle du Bien Public avec toutes nos félicitations.

 

NASSIRI Aïcha

Vous êtes née à Casablanca en 1960.

Vous êtes Membre du Conseil supérieur du Pouvoir judiciaire marocain et Procureur du Roi auprès des tribunaux de 1re instance.

Vous êtes aussi Présidente d’une chambre de la Cour d’appel de Commerce de Casablanca.

Vous avez reçu la Médaille royale délivrée à la Magistrature.

On vous a porté également des Attestations d’estime de la part du Groupe de Presse du Monde Arabe, confortées par un certificat de reconnaissance de l’Observatoire internationale Atlantis pour la Paix et la Diplomatie parallèle.

Mais, votre action majeure est la défense de la Femme dans le Monde Arabe.

Vous faites partie du Centre d’écoute des Femmes battues et Présidente de tribunaux symboliques luttant contre la discrimination et la violence au Maroc ; ces tribunaux recommandant des modifications de lois concernant la situation des femmes.

Vous êtes membre de l’action féministe et vous avez créé l’association des Femmes juges dans l’optique de lutter contre la discrimination contre les femmes juges dans le cadre d’accès aux postes de responsabilité et de décision afin de lutter pour la réforme du système judiciaire.

Vous luttez également contre la discrimination carcérale en tant que membre du Conseil des Droits de l’Homme au Maroc.

Vous êtes également membre d’une association qui intervient dans un orphelinat à Casablanca.

Vous continuez votre action en intégrant l’organisation internationale KAMARA, qui a pour objectif la lutte pour le droit des femmes, organisation qui participe annuellement au Conseil des Droits des Femmes des Nations Unies.

Egalement membre de l’association Marocaine pour les Femmes victimes de violence.

Vous mettez toute votre énergie au service du rôle de la Femme dans le Monde Arabe, ce qui implique un courage sans complaisance face aux idéaux machistes.

En effet, quelque que soient les religions, la femme fait partie intégrante de la création, et elle n’est pas sortie de la cote de l’homme, mais elle fut à côté de l’homme, traduction certainement et volontairement erronée dans les livres bibliques.

La Justice étant un droit universel faisant corps avec le Bien Public, La Ligue Universelle en regard de vos actions et vos luttes, se devait de vous remettre sa médaille d’Argent avec Palme et Couronne.

 

Jean-Luc SANS

Né en 1953, il se trouve confronté à la Guerre d’Algérie de 1959 à 1962 suite à l’affectation de son père, Gendarme dans une petite brigade territoriale du Sétifois.

Il commence sa carrière par une période militaire dans la Marine Nationale en s’engageant dès l’âge de 15 ans à l’Ecole des Mécaniciens de la Flotte, 18 mois après, il rejoindra la Direction du Port de Dakar où il servira en tant que mécanicien de vedette d’interventions et de maintien de l’ordre portuaire., puis il sera affecté sur un aviso escorteur et participera, à son bord, à 5 tirs aériens d’essais nucléaires en Polynésie en tant que mécanicien chargé de la sécurité.

En 1973, à l’âge de 20 ans, il est affecté au Centre d’Entraînement de la Flotte en tant qu’adjoint à la maintenance sécurité et climatisation des cabines de simulations de combat.

De 1975 à 1976 il participe à bord d’un patrouilleur à la campagne des Mascareignes et fait partie à ce titre des 30 derniers Marins ayant baissé pavillon à Diégo-Suarez et encadré le vote du référendum des Comores. Il termine avec le grade de Second Maître de réserve assermenté, après une dernière mission consistant à remorquer le trois mats ‘Belém’ de Venise à Brest.

En 1980 il rentre à la M.G.F.-Vie, Il sera nommé inspecteur départemental en 1982 puis inspecteur régional en 1984. En 1986, il monte son cabinet de conseil en communication

Comme beaucoup de participants aux essais nucléaires, il en subit les conséquences, l’obligeant à interrompre sa carrière pour maladie de 1991 à 1992 ; 1997 à 2000 et de 2009 à 2011 pour finalement être déclaré handicapé physique en 2011

De 1987 à 1991 il est membre du bureau, chargé de la communication, de la Fédération Française des Créateurs et Repreneurs d’Entreprises

Depuis 1999 il est membre de la Fédération Nationale des Officiers Mariniers

En 2001, il adhère à l’Association des Vétérans des Essais Nucléaires (AVEN) dont il sera nommé Président Départemental en 2003 puis élu au Conseil d’Administration National en 2006. Vice-président en 2008 et Président National en 2009. Le combat mené par l’AVEN ayant pour objectif de faire reconnaître par l’Etat les risques encourus par le personnel ayant participé aux essais nucléaires et de faire indemniser les éventuelles victimes, l’amène à devenir en 2011, membre de la caravane d’Adrar, en Algérie, pour la détection des cancers éventuellement liés aux essais nucléaires dans le Sahara. De même il rejoint la British Nuclear Test Vétérans en 2012, avec pour but d’internationaliser les études de santé des vétérans.

Depuis 2015 il assume la défense des dossiers de demandes d’indemnisations face au Comité d’Indemnisation à Paris et a été désigné membre de la commission de suivis des conséquences des essais nucléaires par décret ministériel en 2011 et conforté par décret du premier Ministre en 2015.

En 2011, il crée, avec l’aide de scientifiques et professeurs en médecines, l’Observatoire International des Conséquences du Nucléaire Civil et Militaire sur les populations, la faune et la flore dont il assure la Présidence, la communication, et la recherche d’aides au fonctionnement.

Il est titulaire de la médaille d’argent avec palme de la Ligue Universelle du Bien Public, médaille d’argent de l’Etoile Européenne du Dévouement Civil et Militaire, médaille d’argent de la British Nuclear Test Vétérans, et de la médaille Vermeil de l’Etoile Civique.

Ayant contribué de plus en plus à la défense du Bien Public, La Ligue Universelle du Bien Public, l’élève au grade de la médaille d’OR, avec toutes ses félicitations

 

Claude BARTOS

Vous êtes né le 9 avril 1954 à Prague.

Vous avez été Professeur des Arts et Industries Graphiques pendant plus de 20 ans, formé à l'Ecole des Beaux-Arts de Versailles puis à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (ENSBA).

Agé d'une douzaine d'années, lors d'une visite dans un établissement spécialisé, vous êtes confronté à la trisomie 21. Cette proximité provoque une réflexion déterminante dans votre vie sur la reconnaissance du droit à la différence et au respect et vous restez en contact avec des enfants trisomiques durant plusieurs années.

En 1976, le Maire de Massy vous contacte pour devenir membre de la Commission "Les jeunes dans la Cité" Commission regroupant des représentants de la Police, d’associations religieuses, sportives et politiques. Cette commission la commission vous charge de prendre contact avec des jeunes en difficulté, proches de la délinquance, afin de permettre leur intégration dans la société. « éducateur ou dans les année quatre-vingt-dix le grand frère ».

En janvier 2016 vous avez passé les 40 ans de service du bénévolat associatif et bien plus près des personnes handicapées.

En 1987, projet de création de "L'Archipel" association de quartier ayant pour objet le développement associations, d’activités de loisirs, sportives, artistiques et de proposer des activités pour tous, enfants, jeunes, adultes et retraités.

En 1990 création d'une "Ludothèque" dont vous serez le Vice-président en 1993. Cette année la Ludothèque Pinocchio à 26 ans.

Fort de toutes ces expériences, plus votre formation classique et vos activités d’enseignant auprès d’adolescents et d'adultes handicapés, vous êtes amené en avril 2005 à la création d'une commission pour les enseignements artistiques à la Maison des Artistes dont vous faites partie depuis 1997.

Vous avez déjà été nommé Chevalier dans l’Ordre National du Mérite pour votre parcours d'enseignant par le ministère de l'Éducation nationale.

Votre parcours en tant qu'enseignant : école des Gobelins, lycée du Livre et des Arts Maximilien Vox (rue Madame), l’école Supérieure des Arts et Industries Graphiques Estienne, et Professeur thérapeute à la MGEN.

En septembre 1998, Professeur à l’ONAC, - Office Nationale des Anciens Combattants -, nommé par décret du 1er mai 2011 : Directeur adjoint du service départemental de l’ONACVG des Yvelines.

Retraité du ministère de la Défense et des Anciens Combattants au 1er janvier 2016.

Depuis, vous avez occupé le poste de vice-président des Gaullistes ainsi qu'un poste d'administrateur à la FNAM. Egalement membre du bureau de l'Etoile Civique dont vous avez reçu la médaille d’OR

Mais c’est surtout pour vos actions dans le monde associatif et du Bien Public que l’on vous décerne la médaille d’Or faisant suite à la médaille d'Argent avec Palme et Couronne déjà remise par nos soins.

 

ZERIBI Karim

Du terrain de foot aux luttes sociales, son engagement et ses parcours ont toujours été au service des citoyens.

Profondément marqué par les valeurs républicaines et laïques, Karim se bat pour les associations depuis plus de 21 ans en étant au service des quartiers sensibles avec la création d'Objectif R.E.A. (Rassembler, Entreprendre, Animer), d'A.P.C. (Agir Pour la Citoyenneté) et d'A.P.C.R. (Agir Pour la Compétence et le Recrutement).

Après un début de carrière en tant que footballeur professionnel, il rejoindra le monde du travail suite à une grande blessure qui l’éloignera des terrains.

Il commencera une nouvelle entrée dans le monde du travail comme agent commercial à la SNCF. Pour Karim, qui s’engage dans la défense pour les Droits et la dignité du citoyen, deux mots seront ses rails pour avancer : Droit et Devoir.

Il invitera les jeunes des quartiers défavorisés à se lever de bonne heure le matin pour chercher du travail, il les accompagnera et leur redonnera confiance.

Il convaincra 10 grandes entreprises françaises à monter dans le train de l’emploi et de l’égalité des chances qui sillonnera la France chaque année.

Au final, plus de 22000 emplois seront proposés, en particulier aux personnes des quartiers dit sensibles.

Mais attention, il ne veut pas de favoritisme et selon ses convictions, cela se mérite. C’est pourquoi ; Jean-Pierre Chevènement, alors Ministre de l’Intérieur, nomme Karim comme conseiller aux questions d’accès à la Citoyenneté de 1998 à 2000 et la mise en œuvre de la police de proximité. Fort de sa réussite, il devient également conseiller du Directeur Général de la Police Nationale.

Plus tard, en tant que conseiller du Président de la SNCF, sur la politique de l’égalité des chances ou en tant que Président de la RTM (Régie des Transports de Marseille) de 2008 à 2014, il se bat pour que les transports desservent les quartiers Nord. Il se bat également pour la baisse du ticket à 1,50 euros.

Il a aussi créé le service à la demande pour les personnes handicapés et les navettes maritimes pour faciliter les déplacements.

En 2008, il devient Conseiller municipal à Marseille et en 2012 comme Député sans étiquette, il est également Député européen jusqu'en 2014, siégeant à la Commission des Affaires Étrangères et la Commission des Transports.

Il milite comme membre à la délégation États-Unis et à l’Assemblée pour la Méditerranée, afin d'apporter une unité de Paix dans cette zone ancestrale et culturelle liée depuis des millénaires à notre Histoire.

Aujourd’hui, à la veille des enjeux futurs tant pour la France que sa ville Marseille, Karim est plus que jamais défendeur des valeurs républicaines et Laïques. La laïcité est le seul lien qui peut réunir toutes les religions et les modes de vie communautaire, car cela empêche la suprématie d’un courant plus qu’un autre à la tête de l’État, qui se doit d'apporter une neutralité et partialité.

Aujourd’hui, vous êtes membre et Président de l’Agora des dirigeants d’entreprises France-Algérie pour faciliter les échanges des deux rives.

Vous intervenez chaque semaine sur RMC et dans les médias, portant votre coup de gueule et apaisant les rivalités, C'est avec un travail d'équilibre entre vos convictions, le droit, les devoirs et votre humanisme que vous essayer de bâtir.

Pour votre parcours et votre attachement au Bien Public, la Ligue Universelle du Bien Public fière de son héritage datant de 1465, est honorée de vous compter parmi ses membres en vous décernant sa médaille d’OR

 

MICHEL PRIZIAC

Né en avril 1946 dans un hameau proche de Maël-Carhaix, ancienne cité ardoisière, située au cœur du Centre Ouest Bretagne.

S’il intègre le Français dès l’âge de 5 ans à l’école primaire de Locarn, sa passion originelle pour le Breton ne cessera de l’habiter. Il suivra des études universitaires à Rennes 2 où il obtiendra une licence et un C2 de maîtrise en Breton et Celtique.

D’abord professeur de mathématiques au collège Paul Sébillot de Matignon, il poursuivra sa carrière dans l’enseignement comme principal de collège durant 27 ans, et ce, jusqu’à l’âge de la retraite en 2006.

C’est une retraite la plus active, qu’il mène, s’étant déjà investi dans différentes actions culturelles et patrimoniales en faveur du développement local. Acteur du tourisme en Bretagne, il assure la fonction de Président du Pays touristique d'Argoat.

En 1995, il démarre une carrière littéraire, en créant les Editions Kidour et publiant des ouvrages de toponymie et d’ethnologie rurale au service de communes des Côtes-d’Armor.

Puis, en 2005, romancier avec Kerminig, il fait renaître des souvenirs d’enfance à l’époque de prospérité exceptionnelle des Trente Glorieuses, suivront : Chantegaline ou les années bonheur de trois femmes nées avant-guerre,

Dans son dernier roman, l’Homme au tracteur publié chez Marivole, c’est avec bon sens, qu’il glorifie les années 60 en Centre-Bretagne et notamment l’arrivée bouleversante du premier tracteur, un Pony Massey Harris, dans le hameau de Kerminig. Cet ouvrage connaît un vif succès à la campagne comme à la ville. A croire que l’odeur du foin mêlée à celle de la belle mécanique ravive la fibre nostalgique d’une époque révolue.

Parallèlement, en 2006, il emboîte le pas aux vieux moines bretons devenus saints par la volonté populaire avec son ouvrage : Les Saints Bretons et leurs croyances.

Résidant principalement à Grâces-Guingamp (22) où il a assuré une mandature en tant qu’adjoint à la Culture, il entretient des liens affectifs avec une presqu’île finistérienne qu’il habite partiellement et à laquelle il a consacré un livre Locquirec, l’effet presqu’île, (coécrit avec Patricia Guillemain).

Président régional du comité de jumelage Bretagne-Irlande, il lui tient à cœur les échanges culturels et amicaux avec un peuple Breton d’Outre-Manche.

Président de l’Association des Ecrivains Bretons, il œuvre au dynamisme de la vie littéraire en Bretagne tout en témoignant d’une volonté d’accueil et d’échanges avec les auteurs francophones. Il est aussi membre de la Société des gens de lettres.

En tant que personne œuvrant pour la culture bretonne et Président de l’Association des Ecrivains Bretons, il est membre titulaire du Conseil Culturel de Bretagne et Président de la commission jeunesse à l’Institut Culturel de Bretagne, université populaire de la culture bretonne chargée de développer et de diffuser la culture bretonne « sous toutes ses formes » depuis 1981.

Passeur de mémoire et acteur permanent de la renaissance du patrimoine breton, c’est dans ce concept pluridisciplinaire qu’il témoigne, à qui veut bien prendre le temps de l’écoute, des richesses d’une Terre singulière, mais aussi de la fragilité de l’existence.

Acteur passionné dans la défense du bien public et de ses traditions, la Ligue Universelle du Bien Public est heureuse de vous compter parmi ses défenseurs en vous remettant sa médaille d’OR

 

 

FERREOL Andréa

Vous êtes née en janvier 47 à Aix-en-Provence

Malgré le soleil et le chant des cigales toujours présent, vous montez à Paris suivre des cours de théâtre.

La peinture et le théâtre étaient vos deux aspirations. Mais, votre première grande émotion artistique à 12 ans, vint par la musique lors du festival de Musique d’Aix-en-Provence.

Peut-être que cette large liberté artistique venait de votre arrière grand-Père Frédéric Mistral ?

Lors de vos représentations théâtrales, vous y avez été remarquée, ce qui vous valut de tourner dans la Grande Bouffe, cela vous apportera la notoriété et une nomination. De nombreux films vont s’enchaîner, il serait trop long de les énumérer, j’en retiendrais deux qui vous ont valu le César du second rôle : Les Galettes de Pont-Aven et le Dernier Métro.

En 2001, vous avez reçu le Prix des Cinéphiles, décerné par l’association Souvenance de Cinéphiles.

Puis, vous vous consacrez largement à l’association Aix en Œuvre, dont le but est d’inaugurer les festivités de Cézanne à Aix, et de ce fait d’y ériger une statue de 2,20 à sa mémoire. Sculpture réalisée par le sculpteur Sterck, dominant ainsi la place de la Rotonde.

Si, pendant 8 ans, à travers les Flâneries d’Arts contemporains dans les jardins aixois, entièrement gratuites, sont réalisées sous l’égide de l’association Aix-en-Œuvres, c’est parce que Andréa Ferréol y témoigne son attachement pour l’art plastique et sa contribution pour le bien public, servant ainsi la notoriété de sa ville de naissance, qu’elle n’a pas oublié.

Elle récidive en 2013 avec une autre association ; Aix en Arts, qui va promouvoir les arts du spectacle.

La première manifestation sera musicale, avec un concert gratuit en 2015 avec le grand pianiste Alexandre Tharaud.

Vous avez également des talents d’écrivaine, avec la sortie de La Passion dans les Yeux, Éditions de l’Archipel.

Vous prêtez également votre concours lors de grandes causes, comme beaucoup d’artistes, cela correspond sans doute à ce que le sens artistique génère plus de sensibilité et d’écoute à autrui.

Votre carrière a déjà reçu de nombreux satisfecit, s’y ajoutent Officier de la Légion d’Honneur, Officier de l’Ordre national du Mérite, Officier des Arts et Lettres.

Ce soir, la Ligue Universelle du Bien Public est honorée de vous décerner sa médaille d’Or.

 

HUANG Jiannan

Né en 1952 à Guangdong en Chine, il fut attiré dès son jeune âge par les Arts et son aspect religieux. Connu également sous le nom d’artiste Miaojian, et sous son nom religieux Genfu.

C’est un professeur d’université vivant à Beijng. Il a un art à large panel, allant de la peinture à l’huile à l’encre, aquarelle et calligraphie. Il étudie la peinture de grands maîtres, y compris Monet, qu’il affectionne pour ses paysages.Pendant sa jeunesse, il arpenta la Chine et l’étranger en faisant près de 38000 km en 9 ans. Tout au long de ses voyages, il fut inspiré par la nature et il sût en sortir la quintessence dans ses toiles.

En 1981, le travail de Huang, fut exposé lors d’une exposition internationale d’Art en Allemagne de l’Ouest et il fut acclamé par les amateurs d’Arts. La plupart de ses œuvres furent achetées par les hommes d’affaires de Hong Kong et les collectionneurs. Il fut souvent invité dans des émissions artistiques sur d’importantes chaînes de télévision, telles la CCTV ou Beijing Television..

Jiannan HUANG est actuellement le vice-président de l’Institut Chinois de Calligraphie et de peinture.Il est également membre du comité de l’association du Dunhuang Creative Center of China Artists et le secrétaire général de la Oil Painting professional Commitee of China Artist’s Exchange Association.

Ses œuvres ont été exposées à plusieurs reprises en Chine ainsi qu’à l’étranger et ont fait de nombreux prix, tels le Golden Autumn International Exebition on the works of Famous chinese Calligraphers and Painters. Notamment avec ses œuvres : Printemps sur la rivière Panjiang et Magnifiques rivière et montagne, qui remportèrent respectivement The innovation Prize et l’Elite Prize lors de la 5e Exposition Chinoise Contemporaine du Paysage.

De 2005 à 2008, ses peintures remportèrent des premiers prix et des concours de peintures et de calligraphies, ce qui le plaça dans le top 100 chinois des meilleurs artistes des Beaux-Arts. Certaines de ses peintures sont déjà achetées par des Musées nationaux et furent exposées dans des grandes places, telle que le Great Hall of the People.

En 2011, Huang remporta un prix lors de l’exposition au Carrousel du Louvre, relayé par la Presse qui publia ses œuvres, et Huang fut listé parmi le China Real Power Faction.

Dans une action humanitaire avec la Thaïlande, il offrit des peintures d’une valeur de 20 millions de Baths Thailandais, allant à des œuvres caritatives.

La notoriété de Huang fait de lui un acteur majeur dans la vie culturelle et politique chinoise.

Aujourd’hui, Huang se place à la 9e place du classement Hurun qui est l’équivalent chinois au classement Forbes.

En espérant que l’Art subvienne encore aux plus démunis, la Ligue Universelle du Bien Public est honorée de remettre sa médaille d’Or à Jiannan Huang pour son œuvre artistique subvenant également aux plus démunis.

 

Xinyi SUN

Né le 20-3- 47 à Shanghai, en Chine.

Il étudie au Japon et vient continuer ses études en France en avril 1990. Devin et philosophe célèbre, Sun est l’un des rares successeurs du fortunetelling orthodoxe de Chine et en tient la tête. Depuis 1998, il a publié quatre livres de science divinatoire au Japon. Ses prophéties toutes réalisées lui ont valu la confiance venant de la communauté internationale. En se servant de l’art divinatoire antique et mystérieux, il a bien donné la prédiction de l’avenir pour certains hommes politiques français et il a maintes fois prédit le résultat de l'élection présidentielle en France.,

Il a fait un exposé sur l’essence du TAO sous l’angle de la philosophie chinoise.
Le TAO est la notion la plus importante dans l’histoire de la pensée chinoise.

D’après « YI JING », Livre des Mutations, le plus ancien des ouvrages chinois, le TAO a deux aspects : le YIN et le YANG.. Les notions du YIN et du YANG apparaissent dans «YI JING ». Le sens originel du YIN et du YANG proviennent de l’effet de la lumière, la partie qui est exposée au rayon, c’est le côté YANG, tandis que la partie qui est à l’ombre, c’est le côté YIN, mais la partie exposée au rayon porte une petite tache noire, tandis que la partie non exposée au rayon porte un petit point illuminé. Ce qui veut dire que le YANG et le YIN s’imprègnent l’un dans l’autre. En effet, la signification originelle du TAO n’est pas la voie, ni le chemin, mais la métamorphose du YIN et du YANG, qui est à l’origine de l’Univers.

En un mot, Le TAO est la source de la civilisation chinoise selon SUN, qui est aussi un peintre de grande réputation.

À partir de l'année 1960, SUN a commencé à apprendre la peinture de fleurs et d’oiseaux auprès de QIAO Mu, et la peinture de paysages auprès de YING Ye Ping et LU Yan Shao, qui sont tous les trois grands artistes chinois.

SUN est aussi attiré par le concept de SNI sur la peinture : “le pinceau et l’encre doivent s’adapter au temps”, “parcourir toutes les montagnes insolites avant de les esquisser”, etc. SUN, lui, peintre contemporain, passe pour le véritable successeur du Génie peintre chinois SNI Tao.

En 1987, il s’est rendu au Japon pour étudier à l’Université des Beaux-Arts de Tama.

En 1990, il s’est installé en France à Paris. Depuis, il y poursuit sa carrière artistique, ainsi qu’en Chine et au Japon, où il y a tenu plusieurs expositions.

En 1978, il a été sélectionné par l’Exposition « Les peintres chinois à Pékin et à Shanghaï » à l’occasion du vingtième anniversaire de la fondation de la Galerie Tsi Ku Chai d’Hong-Kong.

Vivant en France, SUN a sous son pinceau la campagne, les collines, les châteaux, les paysages le long de la Seine, les Alpes... Si la peinture de paysage traditionnelle représente toujours le paysage chinois, c'est le paysage français qui devient l'objet de préférence de SUN.

De la Chine à la France, en passant par le Japon, SUN Xinyi a beaucoup contribué aux échanges culturels, particulièrement en art pictural entre l’Orient et l’Occident, entre la Chine et la France.

Sur la recommandation et l’égide de Young Men’s Christian Association (YMCA), il enseigne à titre gratuit la peinture et la calligraphie aux jeunes handicapés, et lors du grand tremblement de terre qu’a connu le Japon en 2011, il a offert aux régions sinistrées 10 de ses peintures, pour une valeur s’élevant à 5 millions de Yen japonais.

Depuis plus de 10 ans, il aide, par son art divinatoire, comme par des discussions, nombre de jeunes Chinois, Japonais et Français à sortir de la mélancolie et du pessimisme, à se préparer à l’avenir et à s’orienter vers le bonheur, il pût même sauver des gens du suicide

En 2017, il participe à l’Exposition de Peintures à encre de Shanghaï, qui eut lieu en France

En 2003, il publie « Les plus beaux paysages de France » (Université de Pékin, Chine) et reçoit de nombreux prix internationaux.

En 2004, il a reçu la médaille d’Or du Prix Léonard de Vinci.

Xinyi SUN ne s’est pas uniquement consacré à sa carrière, toute sa vie, il a donné sa carrière à la liberté.

Pour son immense talent et son attachement au Bien public dont il en fait un Art issu de plusieurs millénaires, la Ligue Universelle du Bien Public est honorée que Xinyi SUN accepte notre médaille d’OR

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public