Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 13:50
 
 
 


Promotion Terre des Hommes

 Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
C'est, dans le cadre des salons de la Garde Républicaine que nous avons le plaisir de nous réunir aujourd'hui. Ma première parole sera une parole de gratitude à 1'adresse du Général MOULINIE, Commandant la Garde Républicaine et du Colonel MIGNOTTE, Commandant du 2e Régiment d'Infanterie de la Garde Républicaine, qui nous donnent 1'hospitalité dans ce haut lieu, représenté ce soir par le Chef d'Escadron SVIONTEK de la Garde Républicaine.
Nous avons reçu les excuses de :
-    Madame Roselyne BACHELOT, Ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports
-    Du Grand Chef des Peuples Autochtones Guillaume CARLE
-    Général de brigade Guy ROBIN
-   
Différentes personnalités diplomatiques et politiques conviées à cette cérémonie, mais leur charge ne leur permettait pas de nous rejoindre :
-    S.E.M. Lejeune MBELLA MBELLA, Ambassadeur du Cameroun en France
-    S.E.M. Jesus Arnaldo LOPEZ, Ambassadeur du Vénézuela en France
-    S.E.M. Tchao BOTOU BERE, Ambasadeur du Togo en France
-    Leopold FAYE, Consul du Sénégal en France
-    Monsieur Mahler HAILLU, Premier Secrétaire de l’Ambassade d’Ethiopie en France
-    Manu DIBANGO
-   
Citons néanmoins la présence de nos membres d’honneur : Professeur CABROL et Madame ; Général de Division de la Gendarmerie René OMNÈS, Monique BOURY, présidente du Comité des ONG/ONU France ; Ahn DAO, présidente de E.E.D.C.M.
-    S.E.M. Michel LU CHING-LONG, représentant de Tawan en France
-    S.E.M. Federico EDIO OVONO, Ambassadeur de Guinée Equatoriale en france
-    Monsieur le Duc D’Orléans (Jacques)
-    Monsieur Silivio FERNANDEZ, Premier Secrétaire de l’Ambassade du Vénézuela en France
-    Monsieur le Consul Général Wafi OUGADEYE du Mali en France
-    Monsieur Jules SANGALE, Premier Secrétaire de l’Ambassade du Cameroun en France
-    Monsieur MAMA, Chef du Protocole de l’Ambassade de Guinée en France
-    Monsieur Gilles COCQUEMPOT, Député du Pas-de-Calais
-    Madame Elda CARLY, Présidente de Femmes d’Abord
-    Mme Catherine LOPEZ
-    Mme Diana SPTEZIA, Présidente du Lion’s Club Féminin de Monaco
-    Colonel BURES Chirurgien des Armées
-    Capitaine de Corvette F.-G. MILLION-ROUSSEAU
Je veux exprimer ensuite ma gratitude et celle de la Ligue Universelle du Bien Public aux éminentes personnalités que je viens de citer qui, retenues par les devoirs de leur charge et désireuses néanmoins de donner à notre Institution un témoignage tangible de leur sollicitude, voire de leur solidarité, se sont excusées et nous accordent 1"insigne honneur de leur considération.
Nous sommes très sensibles au geste de ces personnalités et, à nouveau, je les remercie très vivement.
Je tiens aussi à exprimer ma reconnaissance et celle de la L.U.B.P. à Monsieur le Major BERTHELOT et à l'ensemble de ses collaborateurs.
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, c'est à vous que vont ensuite mes remerciements, d'avoir, si nombreux répondu à notre appel pour les consacrer au noble idéal de fraternité humaine que nous vous proposons.
En parcourant des yeux cet. aréopage où des visages redeviennent familiers, il m'est agréable de voir parmi vous de nombreuses personnalités à qui je suis heureux de souhaiter la bienvenue. Je ne vous les citerai pas tant I*exercice est périlleux et que j'ai garde d'en oublier une seule. L'atmosphère qui se dégage, c'est celle de 1'Union, de la Cordialité, de la Ligue Universelle du Bien Public créée il y a cinq cents ans et restée enfouie après des luttes ardentes, dans 1'hypogée de 1'histoire, pendant plusieurs siècles.
Au cours de ces dernières décennies, la Ligue s'est intitulée : Ligue Républicaine du Bien Public, puis Ligue Internationale du Bien Public et aujourd'hui Ligue Universelle du Bien Public.
Elle s'est donné pour tâche de promouvoir le Bien Public sous toutes ses formes, de grouper toutes les bonnes volontés animées du même idéal et d'unir les efforts de tous ceux, groupements et individus, qui ont à coeur de travailler :
-    - à 1'amélioration de la condition humaine, en accélérant toutes les améliorations sociales compatibles avec 1'intérêt public
-    - à 1'atténuation constante de la misère des enfants, des vieillards, des malades et de toutes les infortunes par une coordi-efficace, suivant les directives adoptées par la Ligue, de toutes les Oeuvres de Bien existant dans tous les pays participants !
-    - à la suppression des abus et à la réparation des injustices
-    - à rétablissement de la concorde internationale, prélude et gage de la paix universelle, en formant une élite du Bien par la réunion des personnalités des divers pays participants, capables par leur autorité morale et intellectuelle, ainsi que par leur amour du Bien Public, de faire prévaloir le plus grand bien que puissent souhaiter les hommes : LA PAIX.

 Pour remplir un tel devoir, nous demandons le concours de personnalités qui, par leurs actes, par la conduite de toute leur vie, donnent la preuve de leur attachement à l'idéal du Bien Public.

La Ligue Universelle du Bien Public est reconnue par l'ONU connue O.N.G. apte à collaborer utilement avec ses services et chargée d'un rôle d'une importance considérable : celui de coopérer avec la division de liaison avec le public au département de l'information. Cela ne  suffit-il pas à prouver l'intérêt que l'on attache à la qualité et à l'efficacité de 1'action de la L.U.B.P.
Cette action, nous la poursuivrons avec ardeur, forts des encouragements qui nous parviennent de tous côtés et que vous nous prodiguez vous-mêmes aujourd'hui par votre présence en ce lieu. Aidez-nous à continuer notre tâche. Venez grossir nos rangs. Soyez des nôtres !
Vous serez en excellente compagnie : dans  quelques instants la lecture du palmarès de la promotion "Terre des Hommes" vous en donnera la preuve.
Venez vous joindre à tous ceux qui, distingués par la L.U.B.P., sont fiers d'une distinction dont la notoriété résulte au fil des ans de la qualité des hautes personnalités qui ont accepté cette distinction honorifique et elles sont nombreuses. Apportez-nous l'appui de votre ardeur, de votre générosité, de votre enthousiasme. Soyez de ceux par qui le monde connaîtra la fraternité, la concorde et la Paix.
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, je ne veux pas retarder plus longtemps 1'instant solennel de la remise de nos distinctions. Permettez-moi cependant pour terminer d'adresser un cordial salut à Messieurs et Mesdames les représentants des médias qui ont bien voulu couvrir cette cérémonie. Nous remercions également le Quintet de la Gendarmerie Mobile, dont vous pourrez apprécier le talent  pendant la soirée.
Il me plait de leur dire combien je me réjouis de leur présence. Vous êtes aujourd'hui parmi nous. Soyez-en loués et remerciés. Je passe la parole à mon ami Jean-Claude BAUDRY, Vice-Président et Directeur Général et je vous remercie de votre patience et de votre attention.

Avant de commencer la cérémonie, Monsieur Pierre BADIA, délégué par l'Association des Médaillés au Titre de Reconnaissance de la Nation remet après éloge respective a Monsieur MING BOUPHA et Jean-Claude BAUDRY, la médaille d'Or avec Palme et barrette : civisme et dévouement.

SORRAING Damien

Né en juin 1984 à Dax, vous résidez actuellement à Labastide-Villefranche dans les Pyrénées Occidentale.
Vous êtes animateur de centre de vacances au Secours catholique bénévolement pendant trois ans, puis devenez directeur de centre de vacances pendant 4 ans au Secours Catholique de Bayonne.
Puis vous êtes volontaire civil de solidarité et de cohésion sociale de 2006 à 2007.
La passion de la musique et votre aptitude à l’orgue vous ont conduit à occuper bénévolement le poste d’organiste pendant 12 ans à la paroisse Labenne-Capbreton.
Vous étiez également organiste titulaire maîtrise des Petits Chanteurs ST Martin d’Aquitaine.
Dans un autre registre Chef de chœur des voix angéliques depuis septembre 2006 à 2007 à Peyrorade, puis chef de chœur de la chorale ELHEA de St Palais en septembre 2007.
Parallèlement vous enseignez le solfège pour piano, orgue, accordéon.
Décidemment c’est plus qu’une passion, puisque vous êtes également compositeur et artiste musicien – Duo et trio Passionnata.
Vous avez malgré tout encore un peu de temps et vous êtes président de deux associations, dont une d’accordéon : Accord’âge de 2003 à 2005 à Capbreton.
La seconde est une association humanitaire des jeunes de la ville de Capbreton.
Depuis 2008, vous êtes toujours organiste, mais à la paroisse de Puillon dans les Landes
Vous organisez de nombreuses manifestations bénévolement, bal, chants, concerts, afin d’aider les plus démunis dont vous avez, malgré votre jeune âge, déjà bien rempli votre mission. Nul doute que l’on vous retrouvera dans nos manifestation, et éventuellement nous pourrions vous y entendre jouer et chanter lors de cérémonies dédiées à l’humanitaire où, comme prochainement le 20 juin avec deux autres associations à l’ONAC pour remettre un don à l’association ADICARE dont le Président le Professeur Cabrol se trouve ce soir parmi nous.
La Ligue Universelle du Bien Public est heureuse de vous remettre son diplôme et médaille d’Argent et vous encourage dans la voie que vous avez choisie


Barbara de LA MOTTE SAINT-PIERRE

Après plus de 20 ans d’expérience dans le secteur juridique, dans un cabinet d’avocat de la Cour d’Appel et de Cassation, vous suivez les cours de formation interne de la Cour de Cassation et passez votre capacité en Droit.
Parallèlement vous passez votre doctorat d’Italien au Centre de recherche sur l’Italie de la Renaissance à Paris III
Puis, votre soif de la Connaissance vous conduit à passer : un doctorat en Sciences du Langage, un D.E.A. de psychanalyse, l’Ecole du Louvre, un DEUG de Sanscrit et les Beaux Arts de Paris et de Rome.
Ce qui vous amène tout particulièrement à des travaux artistiques de peinture et vous exposez dans le monde entier.
Vos prédilections vont néanmoins vers l’Italie et vos fresques sur Rome en témoignent. Vous êtes d’ailleurs toujours à la recherche de nouvelles lumières, de photos sur cette Ville éternelle qui vous à enchanté, captivé et capturé.
Vous participez à de nombreuses émissions de TV et de Radio sur la période de la Renaissance en particulier, et sur les Arts Italiens.
Vous apprenez également la technique des icônes.
Vous suivez de nombreux colloques humanistes aussi bien en visiteuse qu’en Maître de chaire
Pour tout cet humaniste que vous nous transmettez à travers vos expositions et colloques, la Ligue Universelle est heureuse de vous remettre sa médaille d’Argent avec Palme.

Marc SIMLER

Cher Monsieur, Vous comptez parmi les personnalités du Nord les plus connues, que ce soit à Lille, Roubaix, Tourcoing, Leers, Hellemmes, Fives-Lille, Annentières, Fives-Mons en Baroeul, Marquette les Lille, St-André, Wattignies, Lezennes, Dechy, Wambrechies, Haubourdin, Arras, Ronchin, Béthune et j'en oublie certainement.
Dans toutes ces villes, vous avez oeuvré comme professeur des écoles, surveillant des examens, aux concours d'Etat, Jury aux concours musicaux, aux examens des écoles municipales de musique régionales, responsable du Musée de la Musique avec comme compagnon votre trombone. Vous en usez de votre trombone ... à la demande de nombreuses harmonies et orchestres régionaux et pour des soirées "prestige".
Après vos études musicales au Conservatoire National de Région de Lille, après avoir obtenu un premier prix et un prix d’excellence, vous volez d’orchestre en orchestre d'harmonie, du théâtre à l'Opéra, en passant par Holliday on Ice, sans oublier les cirques Jean Richard, Sabine Rancy, etc.
Depuis 25 ans vous êtes, sur arrêté de Monsieur Pierre MAUROY, Directeur adjoint de 1'Harmonie Municipale de Lille. Une carrière bien remplie au service de la musique.
Je souligne que, pendant 20 ans, vous avez assuré bénévolement, comme Directeur et Professeur, les cours du soir de formation musicale et de trombone. Vous militez également dans des associations philanthropiques et humanitaires.
Vous êtes Titulaire de 1'Ordre des Palmes Académiques et de très nombreuses distinctions reconnaissant par là votre engagement et votre dévouement, à celles-ci, s'ajoute la médaille d’Argent avec Couronne de la L.U.B.P. que nous vous remettons à 1'instant avec nos félicitations .

Patrice SZYMANSKI

Cher Monsieur, votre parcours professionnel mérite d'être cité d'une façon chronologique. En effet, vous débutez avec un C.A.P. de fraiseur, passez un B.E.I. de dessinateur industriel puis vous abordez une formation diplômante d'ingénieur C.E.S.1.
Le sport vous attire comme stagiaire professionnel de football pendant deux ans. Ensuite vous êtes militaire comme sous-officier au 19e chasseur en R.F.A.  De retour à la vie civile dans 1'équipement automobile vous débutez comme metteur au point de machines spéciales, puis responsable de la sous-traitance mécanique. Enfin coordinateur européen des services méthodes des usines.
En 1983, Directeur des méthodes indus¬trielles des laboratoires pharmaceutiques DOLISOS, inventeur de brevet.
En 1991, vous changez de branche (c'est le cas de le dire), vous êtes responsable des productions de Lunettes ESSILOR et CARTIER. Puis directeur des méthodes industrielles du groupe des Usines Europe-Asie-U.S.-Amérique du Sud.
En 1997 chez Matra Automobile, vous êtes chef de projet industriel d'un véhicule Renault. De 2000 à 2008 vous terminez votre parcours comme Directeur de projets majeurs.
Le désir de servir est si fort en vous que vous vous lancer au service des habitants de la commune de Montrichard (Loir et Cher) en rejoignant le Conseil Municipal pour
- 1 mandat de 1989 à 1995 comme maire adjoint
- 1 mandat de 1995 à 2001 comme maire.
Avec votre volonté, votre pugnacité, votre puissance de travail, mettant 1'ensemble de vos qualités au but que vous vous êtes fixé, vous êtes l'exemple même de la réussite.
Votre famille, vos amis, votre entourage, se plaisent à reconnaître en vous toutes vos qualités et s'associent à la Ligue Universelle du Bien Public pour vous décerner sa distinction, sa médaille d‘Argent avec Palme.


Mme CHEN Ping
Née en1964 à Kunming Yunnan en Chine, elle étudie l’Histoire et la Littérature américaine et anglaise à l'Université de Shanghai Fudan.
En 1993 elle possède sa première compagnie à Shanghai, ou elle établit le premier réseau d'informations de commerce de Shanghai, qui sera lié directement avec le réseau de l'Evening News, le People's Daily, mais aussi le Journal de la Libération et au Journal de Wenhui, deux journaux bien connus en Chine. Ils annonçaient quotidiennement les plus importantes informations économiques du marché de la ville de Shanghai.
 Grâce à sa contributionbrillante, Mme Ping Chen est sollicitée en 1994 par la chaîne de télévision de Shanghai pour un reportage spécial qui lui est consacré “Trois femmes qui ont réussies à Shanghai ”.
En 1995, elle reçoit la médaille d'or du centre de service de réemploi de Shanghai pour avoir  recruté plus de 300 ouvriers laid-off, qui après formation, ont rejoint la compagnie.
En 1996, on lui attribue le titre de Champion du développement de la Jeunesse chinoise à travers  l'association de profession de l'information de Shanghai. Le succès de Mme Chen a facilité l’accueil d’étudiants étrangers à une université chinoise et par la même occasion une coopération de bureau d'éducation française de personne du centre d'échange culturel. Et reçoit pour la première fois, le représentant du bureau Français de l'éducation en Chine.. Début d’une coopération culturelle entre la France et la Chine.
En 2001, Mme Chen Ping présente à la France des matériaux de construction de bâtiment particulièrement structuré déjà utilisé en Chine, ce qui aboutira à un partenariat de fabrication En 2002, elle devient responsable et représentante de l'OU avec la coopération française de la FED. Elle développe cette année là, sa centrale nucléaire en Chine, pour laquelle elle fera appel a des experts français en matière de courant et d’énergie électrique.
En 2004, un complexe de plus de 600 m2 ouvre ses portes à Paris Chinatown en collaboration avec Mme Chen. La Chine devient une entreprise d'exposition légale en France. Cette même année plus de 100 entreprises chinoises sont successivement inaugurées en France.
En 2007, elle exposa au festival de Ressort de Paris, toute la culture chinoise, entre autre la conception de porcelaine et l’habillement culturel chinois. Ceci pour montrer sa profondeur et sa sincérité et l’amour qu’elle porte à la France et à ses amis français.
La pollution de l'eau et la pollution de l'air est devenue un grand problème. L'introduction d'une technologie avancée pour résoudre le problème de la pollution en Chine est l’objectif  principal. En 2005, en tant que représentante d’EUROFO France, elle a participé à la cérémonie de la pose de la première pierre de la centrale électrique de coke et de charbon à Shanxi en Chine.
En 2008, pendant le tremblement de terre du Sichuan en Chine, lors de la collecte de fonds de soutien à aider Sichuan, elle s’est investie personnellement sur les zones sinistrées.
La Ligue Universelle du Bien Public est fière de lui remettre sa médaille d’Argent avec Palme


BOUSQUET Josy-Jean

Né en 1947 à Lespignan (Hérault) dans une famille de maréchaux-ferrants, et ce de tradition familiale depuis Louis XIV. Il arbore les couleurs de deux traditions le rouge et le blanc.
Républicain de par son père et monarchiste d’Action française de par sa mère, Josy-Jean à longtemps hésité avant de se prononcer. Devant les théories de Maurras, il aurait pu devenir royaliste de gauche, mais ses études de philo à Paris en mai 68, lui fait découvrir un autre aspect de la société, il se trouve devant un choix situationniste et partisan de cette ultra gauche.
Disciple du philosophe Guy Debord, il épouse aussi les idées de Dérida, Roland Barthes et Lucan. Josy-Jean se réclame donc d’être un Nietzschéen. Mais, il est aussi l’avocat des damnés d’ici et son apostolat de défenseur inlassable de tous ceux qui n’ont jamais participé à des garden parties et autre raout à l’instar de nos banquets républicains de la 3e république, lui laisse souvent un goût amer dans la bouche.
La politique, en tant que telle comme elle est pratiquée aujourd’hui l’interpelle, mais ses approches du quotidien qui sont de plus en plus abruptes à travers la vie associative de la cité est des plus attrayantes par sa diversité et sa coloration, et cela lui redonne de l’énergie. Comme le nom de cette promotion est Terre des Hommes, citons cette phrase de Saint-Exupéry : «  Frère, si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’enrichi ».
Puisque la politique n’a décidemment plus rien à voir avec les délicieuses conversations de brasserie du boulevard Saint-Germain, ni surtout avec « la pure révolution d’intellos » que Josy-Jean à bien connu, il continue de penser que soit on refait le monde totalement soit on ne fait rien du tout, mais, ses convictions philosophiques ne résistent pas à l’envie d’améliorer chaque jour le sort de l’Humanité à travers ses actions quotidiennes.
Josy-Jean Bousquet est un grand Humaniste au grand cœur qui saigne quand la Terre blessée saigne.  Quoi de plus naturel pour un avocat de défendre les causes les plus dures et de ne jamais s’avouer vaincu, tant qu’il y a de l’espoir et de l’humanité. Josy-Jean je crois que l’on peut tous espérer une Terre meilleure pour nos Enfants si chaque jour nous avançons pas à pas sans mettre un genou à terre.
Homme de plaidoiries, aujourd’hui, vous êtes sur le banc des accusés et la commission des récompenses de la Ligue Universelle du Bien Public, vous condamne à recevoir notre médaille d’Argent avec Couronne.


PREJEAN Patrick

Né en 1944 à la Varenne-St-Hilaire dans le Val de marne, vous avez toujours été un homme de spectacle. En effet, dès 13 ans, vous débutez au cirque avec Jean Richard, dirigé par la famille Gruss. Clown, voltige à cheval, lasso, fouet, etc, vous étiez un véritable enfant de la balle.
Puis, vous suivez lez cours Jean Périmony, puis ceux du centre d’Art dramatique de la rue Blanche, sous la houlette des célèbres professeurs Henri Rolland et Robert Manuel.
Lauréat du conservatoire avec un 2e prix de Comédie, et le prix de la Critique à l’unanimité, vous vous lancer enfin à l’assaut des planches.
Des Joyeuses Commères de Windsor, aux Fourberies de Scapin en passant par Cyrano de Bergerac, (ce qui vous a valu en 1996 un Molière), la Nuit des Rois, la Belle Hélène, Faust etc, avec la dernière en 2008 Un Point c’est tout avec Laurent Baffie et Nicole Kalfan, la liste est longue... Sans compter les nombreuses pièces de TV, les Rois Maudits, la Main coupée, SOS 18, et bien sûr de nombreux films dont Les Gendarmes et les Gendarmettes , Petite Chérie, les Pétroleuses, les Mariés de l’An II, les Cracks, Peau d’Ane, pour n’en citer que quelques uns.
Vous êtes donc passé du cirque, au comique, puis tragique ; un bon clown ne doit-il pas faire aussi bien rire que pleurer ?
Malgré toutes ces représentations, vous n’oubliez pas votre côté bon samaritain et le coté du clown au grand cœur. Vos élans et œuvres humanitaires sont imprégnés de votre participation généreuse et pudique. En effet, vous ne faites pas parler de vous dans les revues peoples et à scandales, chaque fois que votre cœur gros comme ça s’émeut et vient en aide à une association caritative, ou pour venir en aide à des enfants défavorisés.
Alors, pour ce saltimbanque humaniste, artiste au grand cœur que vous êtes, la Ligue Universelle est heureuse de vous remettre sa médaille d’Argent avec Couronne.

BAMAS Anne-Marie

Je devrais plutôt dire Capitaine de Frégate Anne-Marie BAMAS, ce qui est l’équivalent de Lieutenant-colonel. Vous officiez dans la Marine en tant que Officier en Chef du Corps Technique et Administratif de la Marine.
Vous avez reçu la Médaille de Bronze des Services militaires Volontaires et fûtes faite Chevalier de l’Ordre national du Mérite.
Pourtant votre parcours ne fut pas simple ni facile.
En effet, de juin 60 à août 62, vous êtes ouvrière civile à l’Hôpital maritime de Sidi-Abdallah en Tunisie.Lors des événements de 1961, vous restez jusqu’au bout à l’hôpital et après la liquidation de celui-ci, vous organisez une infirmerie hôpital de l’Armée de l’Air de Sidi-Ahmed. Puis vous rentrez en France à l’Hôpital maritime de Lorient comme administrative.
En avril 68, vous intégrez l’école d’Administration de la Marine de Cherbourg. Vous retournez à Lorient comme Chef du bureau personnel et salaires.
Dès 19781, vous allez à la direction des Travaux maritimes de DAKAR, comme Chef de bureau et responsable de l’encadrement de personnel français et Sénégalais. Vous, vous occupez plus particulièrement du social, ce qui est avant tout votre parcours de prédilection. Reprenant la mer, vous allez à Toulon à la Direction du Commissariat de la Marine. Parallèlement, vous préparez le premier concours ouvert aux femmes pour l’accession au corps des Officiers du Corps Technique et Administratif de la Marine. Vous y êtes reçue brillamment à la 2e place et passez 2 ans comme officier élève avant de devenir Aspirant de la marine. Vous rejoignez la Préfecture maritime de Cherbourg. Puis vous intégrez l’Etat-major du Préfet maritime de la 1re région sous les ordres de l’Amiral Chaline et l’Amiral Crouzat. Vous continuez votre carrière Au Ministère de la Défense rue Saint-Dominique à Paris à la Direction des Services financiers. Mais l’éloignement de votre famille restée à Cherbourg, les promesses non tenues d’avancement et de mutation non tenue parce que vous étiez une femme, vous font demander votre démission pour une préretraite dans le cadre de l’Article 5.
Proposition refusée vu vos services vous décidez néanmoins de partir. On vous retrouve donc dans la vie civile comme négociateur immobilier puis comme chef d’agence d’une société de protection des sites nucléaires
Vous êtes active dans la réserve militaire à partir de 1998. Vous êtes nommée comme intervenant au JAPD de 1998 à 2000. Puis assistant départemental du Commandant du CMM/CIRAM de Cherbourg.
Vous participez aux manifestations du Souvenir et de Commémoration du débarquement. Vous êtes trésorière de la section Basse-Normandie de l‘Association des Officiers de Réserve de la Marine. Forte de vos antécédents, mais, vous aidez aussi dans des associations plus ludiques, tels Scrabble, atelier de création manuelle textile, etc. Vous êtes également secrétaire du comité des fêtes et jouez dans une troupe de théâtre. Toujours en activité auprès des autres, en leurs apportant conseils et réconforts vous ne savez pas ce que mouillez en Rade veut dire, pour vous une frégate à l’image de cet oiseau doit sillonner les airs et les mers. Alors, encore de nombreuses escales où vous emmènerez avec vous notre association en la représentant, nous en somme sûr, avec honneur, et c’est pourquoi, La Ligue Universelle du Bien Public est donc honorée de vous remettre son diplôme et médaille d’Or.

Norbert TRICAUD
 
Après avoir failli naître sur une base aérienne de son continent d'adoption l’Afrique, il voit finalement le jour en région parisienne.
Bien que fils d'un Médecin Général de l'Armée de l'Air, spécialiste de la médecine tropicale et sportive, son atavisme savoyard le pousse à être éclaireur skieur d'un Bataillon de Chasseurs Alpins où se développe sa passion du secours humanitaire en montagne.
A la fin de ses études universitaires en droit et gestion, il effectue deux stages au Liban en cabinet d’avocats et en banque alors que Beyrouth est en proie à sa première guerre civile post coloniale.
Il choisit la Banque Internationale où il fait carrière comme Directeur et Secrétaire Général, créant des filiales sur de nombreux continents dont l'Afrique où il effectue des missions de conseil de Gouvernements et d'investisseurs ainsi que de partenariats publics privés. Parallèlement, il assure un enseignement de 3e Cycle et préparations doctorales en Droit bancaire et financier à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne où il forme notamment de nombreux étudiants africains.
Il y a 11 ans, après avoir entre autre géré en Suisse la fortune de Chefs d'Etat et créée des produits de placements écologistes, il rejoint la profession d'avocat. Il se trouve alors plus libre d'assurer ses engagements personnels principalement pour la défense des droits des peuples autochtones et la bonne gouvernance économique, sociale et politique principalement en Afrique. En 2004, il avait assisté Feu S.E. le Président Gnassingbé EYADEMA dans la reprise des relations entre le Togo et l’Union Européenne. Entre autres, en décembre 2006 à BRAZZAVILLE, il a été l'un des artisans de l’initiative NEPAO (la branche économique de l'Union Africaine) / OCDE (les 50 pays les plus industrialisés) sur le cadre d'investissement en Afrique.
Plusieurs de ses clients ont été distingués par notre Ligue dont l'ancien Président de la République Centrafricaine, S.E. Ange-Félix PATASSE, ingénieur agronome inventeur d'un maïs non transgénique pouvant pousser dans le désert ou bien le Grand Chef Guillaume CARLE qu'il assiste dans sa lutte, contre les compagnies pétrolières américaines pollueuses et prédatrices au Canada. Norbert est par ailleurs responsable de notre Ligue pour l'Afrique Centrale et le Nord de l'Amérique Latine.
Sa charmante épouse Hongroise n'ayant pas réussi à le convaincre de s'installer avec leurs trois fils dans les montagnes des Carpates, près du château de Dracula, il consacre plutôt une bonne partie de ses activités professionnelles et associatives à la coopération de développement Sud-Sud principalement entre l'Afrique et l'Amérique Latine.
Au Cameroun, sa seconde patrie, il a beaucoup travaillé comme conseil d'une société pétrolière Suisse, puis au service de l'Etat Camerounais ; c'est pourquoi, il a accepté la proposition de la Princesse Evelyne NGO NYOBE, ici présente, d'assurer le Secrétariat Général de l'association de la Première Dame du Cameroun en Europe, la JACHABI EUROPE.
En hommage à une de ses grande amie africaine disparue, Miriam MAKEBA, Maître Norbert TRICAUD vous invite tous à assister à une manifestation internationale qu'il conseille : LA NUIT DES DIVAS AFRICAINES, le samedi soir 2 mai 2009, dans la grande salle de concert du ZENITH de Paris...
La Ligue Universelle du Bien Public est particulièrement heureuse de pouvoir décerner sa médaille d’Or à Norbert Tricaud qui nous est fidèle depuis le renouveau de nos actions. Nous lui remettons également notre certificat de Délégué International.

Jean-Claude BOUTTIER

Né en 1944 dans la Mayenne, Vous arrêtez l’école à 14 ans puis vous entrez en apprentissage dans la boucherie à Laval. Votre patron amateur de boxe vous emmène dans la salle d’entraînement, le virus vous a contaminé.
Cela était pour vous un exutoire, car garçon bouillonnant, cela canalisait vos énergies. La boxe vous a permis de vous surpasser, donner le goût de l’effort, le désir d’être le meilleur, et surtout le respect de l’autre.
D’ailleurs, Carlos MONZON qui vous à empêché par deux fois et de peu d’être champion du Monde était véritablement votre ami.
Après ce match mythique organisé par Alain Delon en 1972, ou l’issue du match était encore incertaine au 13e round, vous êtes obligé d’arrêtez suite à une blessure profonde. La revanche un an plus tard vous fera perdre aux points et vous allez en 1974 raccrocher la paire de gands à 30 ans. Vous avez été par le journal l’Equipe été sacré Champion des Champions français, cela dû à votre talent, mais aussi à votre comportement exemplaire et le respect de vos adversaires et votre fair-play sportif.
Puis pendant une dizaine d’années, vous voyagez des USA à l’Italie, la Suède, organisant des combats de boxe, créant même votre marque de vêtement dans votre usine de Limoges.
Pendant ce temps en France on ne vous oubliait pas, de nombreuses salles de boxe portent votre nom.
Vous aviez pour le monde de la Boxe une référence notoire :
En amateur : 31 combats – 21 victoires et 1 nul
En professionnel : 72 combats dont 64 victoires et 1 match nul. Et le titre de champion d’Europe.
En 1984, votre ami Charles BIETRY vous enrôle comme consultant à Canal + dans le domaine de la boxe, d’abord en complément de votre activité textile, puis Pierre LESCURE vous propose le poste à temps plein que vous occupez encore aujourd’hui. Cela vous à permis de commenter de manière plus professionnelle  et surtout de servir de référence vis à vis des jeunes qui ont plus que jamais besoin de repères. Vous les conseillez sur l’après-carrière, car bien souvent après avoir amassé de fortes sommes, les sportifs se retrouvent souvent sans argent, futilement dépensé ou escroqué par des gens dits bienveillants.
On m’à dit que vous vous entraînez encore tous les jours.Vous avez tourné dans plusieurs films dont un avec Robert Hossein, Les Uns et les Autres de Claude Lelouch, et parmi d’autres, « Au secours j’ai 30 ans » où vous jouez votre propre rôle, sorti en 2003.
Devant cette carrière, de votre approche vis-à-vis de la jeunesse, du respect que vous avez montré à vos adversaires, en montrant la boxe comme un sport noble, vous avez fait de nombreux émules qui brillent sur le plan international, La Ligue Universelle du Bien Public est particulièrement fière de vous remettre sa médaille d’OR 

Eveline NGO NYOBE

Princesse Bassa, ethnie camerounaise installée dans la région du NYONG EKELE est née à ESEKA.
Dans cette ville, trône ('imposante Statue de son onde, Ruben UM NYOBE, père de l'indépendance camerounaise et fondateur de l’Union des Populations du Cameroun (U.P.C).
De son oncle et de ses principaux ancêtres, grands prêtres de sociétés initiatiques Bassa de tradition catholique, la Princesse a hérité un grand sens du don humain envers !es autres et d'une grande vision pour l'avenir de son peuple au sein d'un Cameroun uni et pacifique sous la présidence avisée de S.E. Paul BIYA, Chef de l'Etat.
A l'issue de ses études secondaires à Douala, elle assume ses responsabilités de femme dirigeante au sein de la société civile camerounaise et se lance avec succès dans la création d'entreprises privées, à Douala, capitale économique du Cameroun, d'abord dans les secteurs de la santé et de la restauration.
Soucieuse d'inciter la diaspora camerounaise en Europe à des actions de co-développement d'entreprises franco-camerounaises, elle s'installe à la fois à Douala et Paris.
Elle crée alors deux sociétés MAHOMY ENTREPRISE France et Cameroun. Au Cameroun, sa société travaille dans l'allocation de ressources humaines principalement aux entreprises du secteur pétrolier ainsi que dans la logistique d'évènements sportifs internationaux. En France, grâce à ses talents artistiques reconnus de décoratrice d'intérieur, elle fidélise une clientèle d'Ambassade pour des rénovations extérieures et intérieures de résidences de prestige.
Tout en se consacrant à l'éducation de ses deux fils et de sa fille, elle accepte de représenter en Europe les actions humanitaires et de développement de la Première Dame du Cameroun en étant cooptée Présidente coordinatrice au sein de l'Union Européenne de la Jeunesse Active pour Madame Chantai BIYA, JACHABI EUROPE.
Au sein de la JACHABI EUROPE, elle mobilise des compétences franco-camerounaises. Elle préside également à Douala l'Association pour la Promotion du Sport Camerounais (A.P.S.C.) et, à ce titre, a déjà organisé deux championnats du monde de boxe professionnelle au Cameroun en 2007 et 2008.
Enfin, elle est chargée de mission diaspora Afrique Centrale au sein du réseau panafricain d'O.N.G. AFRIQUE ET NOUVELLES INTERDEPENDANCES / AVENIR NEPAD INTERNATIONAL (A.N.I.).
Infatigable, toujours prête à se battre pour une cause humanitaire ou bien de développement économique et social, elle voyage en permanence entre l'Europe et l'Afrique...
La Ligue Universelle du Bien Public est particulièrement honorée de lui remettre son diplôme et sa médaille d’Or


LE NEZET Marc

Votre jeunesse bercée à Lourdes et malgré tout l’obligation d’être brancardier vous a permis de voir la réalité de la vie et de ses accidents. Malgré tout vous leur apportiez un secours physique, mais également moral, quelles que soient leurs origines et ethnies.
Vous avez ainsi tout le long de votre carrière aider les associations et écoles, notamment en aidant les enfants les plus démunis à partir en vacances Comme beaucoup de parents ne se manifestaient pas par fierté près des services sociaux de la Mairie, vous avez trouvé la porte des renseignements dont vous aviez besoin : celle de l’école, où les instituteurs et enseignants divers sont à même de connaître le fond des problèmes de chacun. Par ce biais, vous interveniez sans donner de leçons vexatoires et la famille recevait une aide du ciel pour faire partir leurs enfants en vacances.
Vous interveniez également dans l’Association Roumanie-Espoir, afin d’aider les personnes défavorisées et dans la misère en Roumanie, et également auprès des hôpitaux. Un convoi partait chaque année pour acheminer des vêtements en bon état ainsi que du matériel hospitalier. Vous avez également développé le mécénat sportif dans votre commune afin d’avoir de meilleurs outils de communication.
Vous avez dernièrement participé avec succès à l’aboutissement d’un dossier important de 12 millions d’Euros, puisqu’il s’agit de la construction d’une résidence vacances avec des médecins afin de pourvoir à des pathologies lourdes, tels que les dialysés, insuffisances respiratoires, cardiaques, etc.
Actuellement vous avez rejoint l’équipe de notre membre d’honneur Anh DAO : l’Etoile Européenne Civile et Militaire, où vous vous investissez avec beaucoup de brio et passion comme vice-Président.
Mais votre carrière ne s’est pas limitée à ce bénévolat, puisque vous étiez fondateur de la première société de formation continue de l’Union Générale des Notaires de France en droit pénal, fiscal, assurant la liaison avec TRACFIN. Vous mettez en place la formation des Notaires au DESS de la Cour d’Appel de Paris. Vous y avez été nommé juge en 2005-2006. Vous continuez de suivre les colloques au Tribunal d’Evry et Cour de cassation de Paris. Malgré tout cela, vous trouvez le temps d’écrire dans la revue des Notaires. Vous assistez les personnes dans des démarches dont elles ne pourraient s’en démêler elles-mêmes, soit pour des questions financières ou de compétences éparses par rapport à une juridiction unique. Il y aurait beaucoup d’autres actions à porter à la connaissance des personnes présentes, mais la soirée est dense en objectifs.
La Ligue Universelle est heureuse de vous compter désormais parmi ses membres et vous décerne sa médaille d’Or.


DREVET Patrice

Né à Paris en 1948, vous quittez l’école du spectacle pour devenir l’assistant de Pierre Laforêt, sur la toute nouvelle 2e chaîne de TV. Vous avez gravi tous les échelons pour arriver comme journaliste sur la 1re chaîne. En 1974, vous êtes le responsable du Journal Télévisé du 20 Heures. Puis de 1979 à 1984, vous devenez Globe-Trotter entre les continents, européen, africain, et américains. Vous invitez les plus grands dans votre Journal, avec entre autres, François Mitterrand, Bob Marley, Joan Baez, Freddy Mercury, Yves Montand, Coluche, Gainsbourg, Johnny Hallyday, Paul Mc Cartney , … la liste est longue.
En 1987, vous démissionnez de TF1, qui devient privatisée. Cette même année, vous recevez le « 7 d’Or », ultime récompense pour un homme de télévision. Vous continuez votre métier sur FR 3 puis retournez sur Antenne 2. Vous aimez créer de nouvelles émissions, toutes aussi disparates les unes que les autres. Mais le Globe-trotter a quelques fois des fourmis dans les jambes et vous repartez sur l’étranger, Maroc, Tunisie, faire des rallyes de 4 x 4 en Afrique.
Un peu de temps libre ! Et vous créez le premier Festival du F.I.L.M. : « Festival International de l’Image des Métiers » en 1963, et qui se tient tous les ans en octobre à PEZENAS.
L’Education Nationale vous mandate comme conseillé de l’Enseignement Technologique, Section Audiovisuelle, auprès de l’Académie de Versailles.
Depuis 2005 vous instituez à travers : « aah ! j’aime Halais à Honfleur », premier festival d’humour, délices et de pétanque, sport auquel vous êtes dit-on un expert et que vous pratiquez régulièrement.
Vous êtes également écrivain et votre dernier livre en 2007 nous tient particulièrement à cœur. « La Planète se réchauffe », un livre pour comprendre et lutter face à cette problématique d’actualité...
Vous avez fait les préfaces de « Les gaz à effet de serre » en 2005 et de « L’Eco-génisme » en 2007. Vous participez également à de nombreux colloques sur le réchauffement climatique et le développement durable. L’Etat vous à fait Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques.
Grand épicurien, vous êtes également membre de nombreuses Confréries et Commanderies vineuses et gastronomes.
Vous avez été élu Maire Adjoint de Pézenas et Vice-président de la communauté d’agglomérations Hérault Méditerranée.
Vous avez pris votre retraite ce 31 décembre 2008, de la Météo sur France 2, après 44 ans de Télévision dans le Service public, au service du public. Mais, cela ne vous laisse pas inoccupé, bien au contraire, de nombreuses tâches vous accaparent déjà sur différentes chaînes du Câble, avec, en plus de vos mandats d’élus, la Présidence du Pétanque Club de Neuilly-sur-Seine et la Présidence du Festival F.I.L.M.. De plus, vous menez campagne pour les élections européennes en tant que Député, nous espérons que votre engagement sera couronné de succès. La Ligue Universelle du Bien Public est particulièrement fière de vous décerner sa médaille d’Or.

 
ABOUD Elie

 
Nous sommes très heureux chaque fois que des personnes du Sud de la France, viennent nous retrouver à Paris, surtout quand ces personnes ont votre charisme et votre qualité.
Vous êtes né à Beyrouth, au Liban en 1959 et après des études fulgurantes, puisque vous avez eu le bac à 15 ans, vous vous engagez dans des études de médecine. Vous êtes aujourd’hui chef de service en tant que médecin-cardiologue. Vous participez à de nombreux séminaires médicaux internationaux.
En dehors de votre fonction première, celle de médecin, vous avez été élu membre du Conseil municipal de Béziers, puis depuis 2001 adjoint au maire. Après le décès d’un député de la 6ecirconscription, vous avez été élu a sa place. Vous êtes donc depuis 2007, député de la 6ecirconscription de l’Hérault dans le groupe parlementaire UMP.
On vous dit proche du Sénateur Maire Raymond Couderc, ce qui prouve l’estime de vos pairs.
Déjà, lors de mandats municipaux, vous étiez dans des commissions culturelles, jeunesse et universitaire.
Vous côtoyez de nombreuses associations et votre position d’élu, vous rapproche des problèmes quotidiens, quelquefois douloureux à résoudre, car sur le terrain. L’élu est avant tout un homme chargé d’aider des administrés et cela, sans différence aucune des bulletins mis dans l’urne, il en est de même quand vous soignez une personne, la couleur et la nationalité ne sont pas de votre ressort, c’est cela la stature humaine et l’humaniste qui vous habite.
A l’Assemblée vous êtes à la commission des Affaires culturelles, familiale et sociales, lieux de prédilection pour vos débats.

 
Mais vos activités ne s’arrêtent pas là et vous siégez dans des groupes d’études sur la viticulture, l’alimentation et santé, fruits et légumes, mais aussi dans la communication audiovisuelle et société d’information, Presse, environnement et Tourisme, enfin avec un peu de temps vous êtes administrateur et fondateur du club « Génération libérale »
Nous remarquons que vos prédilections sont copie conforme aux souhaits de l’ONU qui a voté une extension au Bien Public pour la Terre : l’introduction de deux nouvelles composantes, celle de la Santé et de la Communication, alors, cette année étant année de la Terre et du Bien Public dans le cadre de l’ONU, nous sommes particulièrement fier de vous avoir comme récipiendaire illustrant parfaitement ce souhait mondial.
La Ligue Universelle du Bien Public est donc honorée de vous remettre son diplôme et médaille d’Or.


 
Dr Louis Etienne ALBRAND,

Alors comment faire pour exaucer les vœux du Président de ne pas dépasser le temps donné pour présenter ces êtres d’exception ?
Mon cher  Louis Etienne ALBRAND  je vais te résumer, je n’ai pris que 2 pages sur les 6 qui donnent tous tes titres …
 

Experts prés la Cour de Cassation. Docteur en médecine - Interne des H6pitaux; Diplômé de Gériatrie et de Gérontologie Sociale; Diplômé de Médecine du Travail; Diplômé de L'université de Floride; Diplômé d'Economie et Gestion à la Sorbonne 1982
Il a suivi les cours de l'ENA réservés aux membres de cabinets ministériels; Diplômé de neurobiologie de l’université de Columbia; Auditeur de l'Institut Hautes Etudes de Défense Nationale IHEDN 2004
Louis a été décoré : Chevalier  puis Officier de l'Ordre du Mérite ; Chevalier de la Légion d'Honneur
Médaille d'argent Société Académique Arts-Sciences-Lettres de Paris
Maintenant c’est un homme qui travaille … Et il ne plaisante pas … Le cumul ne lui fait pas peur …
Commissaire du Gouvernement auprès du Sénat et de l'Assemblée Nationale pour la législation sur les stupéfiants ; Chargé de mission au Cabinet du Ministre a l'Action Sociale
Médecin conseil a la CRAM de Paris ; Médecin Expert représentant la Sécurité Sociale à la Commission Régionale d'Invalidité de Paris a la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales d'île de France
Chargé de Mission au Cabinet du Ministre de la Santé J. Barrot ; Médecin Directeur - Centre de Réadaptation des Handicapes Evry
Conseiller technique du Ministre de la Justice A. Chalandon
Président de l'ANRTP qui gère 20 centres pour handicapés
Médecin Expert Cour d'Appel de Paris (Gériatrie Médecine Interne)
 et Cour de Cassation (Neuro-Gériatrie)
Médecin Expert auprès de la Direction centrale du Service de Santé des Armées
Médecin en chef au Corps des Médecins des Armées ; Médecin Colonel Institut National des Invalides (Service Gériatrie)
Nommé au Cabinet de Rachida DATI Garde des Sceaux
Président de la Commission sur la Prévention du Suicide en Prison
Représentant de la Garde des Sceaux a la Commission sur les Echanges entre le Personnel Pénitentiaire et le Personnel de la Santé
En parallèle il a eu des missions concernant la drogue, le sida, les personnes âgées et les handicapés :
Missions et Conférences sur la lutte contre le trafic et usage de stupéfiants ainsi que sur le Sida pour le  Ministère de la Justice tant a Moscou qu’ à  New York ; Prévention drogue et sida dans les écoles
Il a été et est toujours Président, vice-président, ou administrateur  de sociétés ou associations proches de la Gériatrie, drogue etc. Président fondateur de la Ligue Nationale contre la Drogue 

Mais Louis enseigne aussi :
Professeur de Criminologie clinique à 1'Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire
Charge de cours de Psychiatrie légale à la faculté de Médecine Paris Sud
Charge de cours d'Economie médicale, démographie et  Santé a la Faculté de Médecine
Il a agrémenté sa vie et celles des autres dans des Actions humanitaires
Missions avec Bernard Kouchner en Roumanie  - Missions pour Femmes et Enfants du Monde
Et en plus il a eu le temps d’écrire des livres que je ne citerais pas, ce serait trop long … Mais ce qui me touche le plus c’est que cet homme est resté le montagnard, l’homme simple ; l’homme vrai de la terre et du bon sens et surtout l’homme de cœur qui sait encore s’émouvoir devant les merveilles de la vie.
Pour ces qualités humaines que tu mets au service de tous et de chacun en particulier et pour ton parcours exceptionnel qui n’est sûrement pas terminé, la Ligue Universelle du Bien Public te décerne avec ses félicitations sa médaille d’Or.

Robert HOSSEIN
On ne présente pas Monsieur Robert HOSSEIN tant sa notoriété est universelle et sa renommée internationale.
Je me hasarde à rappeler cependant que Monsieur Robert HOSSEIN est avant tout :
- Comédien, Acteur, Metteur en scène, Réalisateur, Dialoguiste, Scénariste, Directeur de théâtre, Auteur, Ecrivain
II est, pour notre plus grande joie, 1'homme aux multiples carrières, inclassable comme il le dit lui-même.

Je le cite :
Etre inclassable c'est être libre
La liberté est inclassable
Vive le spectacle en toute liberté
Vive le festival des inclassables T
et c'est signé : un inclassable libre. R.H.
Cet homme a plus de 100 films à son actif comme acteur. Qui ne se souvient de Joffrey de PEYRAC ? En pleine gloire, il abandonne les paillettes, tourne le dos à de PEYRAC, affirme : “qu'il faut se remettre en question pour évoluer“ . Il invente, sans démagogie, les bases d'un "théâtre“ destiné à tous et néanmoins ambitieux, avec comme slogan : "Du théâtre comme vous n'en verrez qu'au cinéma"
En 8 ans, au Théâtre de REIMS, il monte et présente 17 créations.
Ce formidable homme de scène et de spectacle, se fiant à la lumière de 1'imagination et à la magie de la création, se lance à corps perdu dans des spectacles monumentaux. Citons : Le Cuirassé Potemkine, Notre-Dame de Paris, Danton et Robespierre, Un Homme nommé Jésus, Jules César, etc.
Il ajoutera à ces spectacles une forme originale d’interactivité avec le public et l'utilisation inédite de 1'image projetée et parfois le vote sollicité à la fin de la représentation est suivi du dernier tableau conforme au jugement du public.
Cet homme d'une sincérité désarmante comme écrivain, aborde avec légèreté et émotion les grands thèmes qui relient 1'humain, l'Art, la Science et la Foi. La lecture de son livre intitulé "N'ayez pas peur de croire" écrit avec une liberté de ton et une force de conviction troublante, révèle l’humanisme de son auteur.
Son dernier spectacle intitulé : "Pour vous avoir beaucoup aimé", fait un tabac ! Du Robert HOSSEIN pur. Un régal. Pour demain, Monsieur Robert HOSSEIN veut encore nous surprendre : du jamais vu !... il met au point certainement une méga production.
Vous êtes Commandeur de la Légion d'Honneur et je ne résiste pas à citer Bernard LECOMTE Grand journaliste et reporter qui a écrit :
“Robert HOSSEIN ? Cet homme-là est d'une générosité incarnée, il donne son argent, son enthousiasme, il imagine, il raconte, il prépare ; sa gentillesse est extrême. C'est peut-être pour cela que le monde du showbiz et de la télé ne l'a pas jeté comme tant d'autres. On lui pardonne ses mille folies, ses emportements, son émotivité et même sa foi ! ! car ce vrai artiste est une perle rare, un grand Monsieur" — fin de citation.
La LIGUE UNIVERSELLE DU BIEN PUBLIC est honorée de vous décerner sa médaille d'OR.





Nicole RICARD  &  Bernard RICARD


- Madame Nicole RICARD, vous oeuvrez en faveur des plus démunis et vous apportez votre soutien, aux défavorisés de tous horizons. Vous aidez les familles d’enfants disparus et soutenez, entre autres, la Fondation pour l’Enfance, tout en développant une meilleure prévention contre la violence.
Grâce, à vous, plus de 500 enfants en fin de vie, ont séjourné à l’étranger avec l’Association Air Liberté. Vous avez également permis, à des handicapés de France, de faire un Match de « Foot-Fauteuil » à Moscou. 700 enfants, Handicapés, ont pu ainsi, dans différentes disciplines, se rencontrer lors de cette grande fête, ou une fois de plus, le sport est apparu, comme l’une des preuves les plus tangibles de la fraternité humaine. Vous participez également aux nombreuses missions du Lion’s Club. Vous, vous impliquez, en faveur du Téléthon et répondez toujours présente pour défendre une noble cause. Madame Nicole RICARD La Ligue Universelle du Bien Public vous félicite pour vos actions bienveillantes en faveur de vos frères humains et rend hommage, ce soir, à votre humanisme.

Monsieur Bernard RICARD, vous êtes, bien sur, en harmonie avec les engagements de votre épouse auxquels vous adhérez.  Digne, héritier, de votre père Paul, vous êtes Président et Fondé de pouvoir de la Société Paul RICARD en 1960. Société Paul RICARD, qui est aujourd’hui, il est important de le souligner, l’une des rare entreprise franco-française, a être numéro 1 Mondial .... Alors, au passage, toutes nos félicitations, à l’ensemble de la famille, que dis-je, de la « Dynastie Ricard », qui dirige, de main de Maître, l’entreprise familiale depuis sa création.  Monsieur Bernard RICARD, tout au long de votre parcours, vous créez et dirigez également de nombreuses entreprises.
Vous avez une nature de baroudeur. Vous aimez le sport en général, et le sport extrême en particulier. Passionné d’aventure, vous avez fait, à 16 ans et sans le permis (Nous pouvons le dire ce soir, au sein de La Garde Républicaine, car il y a prescription et il n’était pas seul), le 1er raid en 2 CV Citroën en Afrique Noire ... Pour l’anecdote, cette épopée, a fait l’objet d’un livre, qui va être réédité prochainement. Vous participez aussi à la création du Yacht Club des Embiez, où mouille encore aujourd’hui, le magnifique trois-mâts de votre papa Le Garlaban, du nom de son village d’enfance.
En 1960, vous devenez suppléant dans la discipline de la « Voile » aux Jeux Olympiques de Naples. Cette année là, vous passez votre Brevet de pilote d’avion. Dans la foulée, vous créez, L’Aéro-Club du Soleil et l’Association Sportive de l’Automobile Club Paul Ricard.
Vous avez été Maire de Rouillac en Charente, ou l’on vous garde toujours en grande estime. La Vigne est l’une de vos passions… Cela vous a d’ailleurs valu, d’être distingué, de l’Ordre National du Mérite Agricole. Je ne me hasarderais pas, à décrire, votre parcours d’exception, courageux, original et atypique, cela nous emmènerait tard dans la nuit. En résumé, ce parcours, riche en aventures humaines et anecdotes diverses, est celui d’un aventurier au grand cœur. Avec votre épouse, vous partagez également, l’amour des artistes et celui des animaux. Ceux qui ont la chance, d’aller chez vous, en Andorre, peuvent apprécier les nombreuses œuvres d’Art, de toutes sensibilités et de tout horizon, qui côtoient, une meute éclectique et sympathique de chiens abandonnés, que vous avez recueilli.

- Madame Nicole RICARD et Monsieur Bernard RICARD, pour vos toutes vos actions bienveillantes envers la société des êtres qui habitent notre petite planète, pour la fondation humanitaire internationale que vous représentez, pour toutes les superbes causalités qui viennent d’être évoqué, La Ligue Universelle du Bien Public, est particulièrement honorée, de vous décerner, ce soir, son Diplôme d’Honneur ainsi que sa Médaille d’Or à chacun d’entre vous pour vos mérites respectifs.

 
Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans Nos manifestations
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 09:52


Conseil ADMINISTRATION 2012

presentation bureau

Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans ADMINISTRATIFS
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 17:51

Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans La presse en parle
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 17:47
Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans La presse en parle
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 17:44
Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans La presse en parle
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 17:41
Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans La presse en parle
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 17:17
Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans La presse en parle
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 13:48

Conseil ADMINISTRATION 2

Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans ADMINISTRATIFS
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 14:40


Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, et vous tous en vos grades et qualités.
C’est dans le cadre des salons de la Garde Républicaine que nous avons le plaisir de nous réunir aujourd’hui. Ma première parole sera une parole de gratitude à l’adresse du Général Moulinié, Cdt de la Garde Républicaine et du Colonel Mignotte commandant du 2e R.I. de la Garde Républicaine, qui nous donnent l’hospitalité dans ce haut lieu.
Nous avons reçu les excuses de :
- Mme la Ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, Roselyne Bachelot
- M. le Ministre du Travail, des Relations Sociales et de la Solidarité, Xavier Bertrand
- Monsieur et Madame Jacques Chirac
- Son Altesse la Princesse Stéphanie de Monaco, présidente de l’A.I.D.S. Monaco
- du Général Jean Combette, Président du Comité de la Flamme.
Je veux exprimer ensuite ma gratitude et celle de la Ligue Universelle du Bien Public aux éminentes personnalités qui, retenues par les devoirs de leur charge et désireuses néanmoins de donner à notre institution un témoignage tangible de leur sollicitude, voire de leur solidarité, se sont excusées et nous accordent l’insigne honneur de leur considération.
Je tiens aussi à exprimer ma reconnaissance et celle de la L.U.B.P. à Monsieur  le Major Berthelot et à l’ensemble de ses collaborateurs.
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, c’est à vous que vont ensuite mes remerciements, d’être venu si nombreux et il m’est agréable de voir parmi vous des personnalités à qui je suis heureux de souhaiter la bienvenue. Je signalerai également la présence du Grand Chef National Guillaume Carle, Pdt de la Confédération des Peuples Autochtones du Canada, qui est venu spécialement pour être des nôtres ce soir…
Après avoir expliqué ce qu’est la Ligue Universelle, son histoire et ses buts, le Président remercie vivement la presse tant visuelle, que audio et écrite qui est présente ce soir, en effet, pas moins de 4 télévisions mondiales, 4 journalistes de la presse et radio  internationales sont présents ce qui est un événement en soi. Après les avoir remercié de vive voix le président cède la parole au vice-président qui appelle le premier récipiendaire.

Puis à tour de rôle, s’enchaînent les discours et remises; l’orateur exprime ainsi rapidement pour chacun des récipiendaires son parcours et le pourquoi de notre choix de mise à l’honneur. Le général de Division René Omnès nous assiste en ce moment particulièrement émouvant où des personnalités de régions, de pays, de religions, bref de sensibilités différentes, sont venus nous honorer de leur présence en venant recevoir nos distinctions. Et c’est devant un public nombreux et de qualité que la manifestation s’est effectuée avec un satisfecit général.



M. et Mme RUYANT Xavier,
ils sont félicités pour leur travail d’édition en ayant créé le Guide Annuel des Fondations et Associations, sous l’égide du Ministère de la Santé et de la Jeunesse et des Sports.
Un site accompagne ce guide : www.gafa.fr
La L.U.B.P. est heureuse de leurs remettre sa médaille d’Argent.



Anh Dao TRAXEL.
Vous êtes née en août 1957 à MY THO au Sud Vietnam. Après des études dans votre pays d’origine, vous décidez de fuir le régime en place en 1978. Comme Boat people, vous fuyez le régime communiste. Lors de la pénible traversée en mer de Chine, vous sauvez deux enfants d’une mort certaine et destinés à être jetés par dessus bord comme tant d’autre l’ont été.
Eprise de liberté à la suite d’un périple douloureux ou après avoir connu la guerre du Vietnam dans les camps de redressement et ceux des réfugiés c’est avec une grande blessure que vous arrivez sans famille et sans bagages à Roissy en 1979.
Alors que vous pleuriez dans un coin, un grand homme s’avance et vous dit « Ne pleure plus, tu vas venir chez nous ! ». Ce protecteur que tout le monde connaissait hier comme Président de la République, était le Maire de Paris Jacques Chirac.
Après avoir vécu avec eux deux magnifiques années et travailler plus de 20 ans au cabinet du Maire de Paris, vous œuvrez actuellement au Ministère du Tourisme. Vous êtes consultante pour divers organismes dans le domaine culturel et associatif au profit du Vietnam. En 1985, vous aviez dispensé des cours de Vietnamien au profit de diverses associations asiatiques du XIIIe arrondissement.
Soucieuse d’aider les autres, vous êtes vice-présidente de l’Association Soleil Francophonie créé en 1994 dont le but est de développer les échanges culturels entre la France et le Vietnam. Vous vous investissez plus particulièrement dans le service de la solidarité ou vous êtes en charge de trouver des bourses pour les étudiants vietnamiens. Votre objectif majeur est de collecter des fonds pour les enfants vivants en situation précaire et dont le seuil de pauvreté rime avec misère.Ces démarches montrent que votre pays d’origine vous tient à cœur et que vous avez su garder un équilibre en essayant de nous faire partager en retour votre culture originelle.
Actuellement présidente de l’Association de Dévouement Civil et Militaire créé en 1999, vous honorez par une médaille associative les anonymes de la République et Bienfaiteurs du quotidien.Les fonds de l’association sont destinés à soutenir deux actions : orienter l’aide envers les personnes âgées en allant à leur rencontre, organiser des repas, des animations, leurs apporter un soutien moral. Vous n’avez pas oublié les nobles enseignements de celle qui était parti en croisades auprès des foyers de retraités et que avez accompagnée, Madame Bernadette Chirac, dont nous ne pouvons que louer ses interventions.
Avec votre mari, Emmanuel, lieutenant de Police, vous apportez également une aide aux famille de policiers, gendarmes, sapeurs, dont l’un des membres aurait perdu la vie. Vous vous déplacez souvent dans les centres hospitaliers honorant ceux qui vous ont été signalé, ainsi que partout a travers la France, voir l’Europe. Depuis cette année vous êtes également vice-présidente de France Diversité Populaire ou vous représentez les populations d’Asie et les encouragez à la citoyenneté. Vous trouvez encore le temps d’intervenir dans les universités ou au barreau de Paris pour effectuer des conférences sur le Vietnam et sur les Droits de l’Homme. Et pour vous distraire de toutes ces occupations, vous venez de sortir votre livre « La fille de cœur des Chirac», leur rendant ainsi un vibrant hommage a ceux qui un jour vous ont tendu la Main.
Nous vous remercions de ne pas avoir oublié l’aide reçue et de l’avoir retransmise à votre tour. Pour tout ce que vous faites, la Ligue Universelle du Bien Public ne pouvait pas à son tour vous citer en exemple, votre combat étant similaire au notre. Nous sommes donc tout naturellement honoré de vous remettre notre médaille d’Or.   

S.E. Carlos-Edmilson MARQUES VIEIRA.
Né en juillet 1960 en Guinée Bissau, et après des études vous menant au baccalauréat en portugais en 1979, vous entrez comme rapporteur au Cabinet du ministre à la Présidence de la République guinéenne. En 1984, vous passez une mise a niveau universitaire à Rouen et dans la foulée, obtenez un DEUG de Droit, puis une licence avec mention, d’Etudes supérieures Relations internationales à Paris. en 1095-96, vous obtenez votre maîtrise avec mention. Diplôme Supérieur de Recherche, Relations internationales.
En 3e cycle, toujours avec mention en Recherche Relations Internationales et finalement un DESS de Droit et pratique des Affaires Internationales à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis.
Parallèlement, vous occupez le poste de Responsable de l’Administration et des Finances au Consulat de la Guinée Bissau, puis un poste de Consul honoraire de la République de Guinée-Bissau en Rép. populaire d’Angola.
Laissant le monde diplomatique, vous entrez dans une société française de négoce international et vous êtes son directeur d’agence en Angola. Vous y réhabilité la filière café, développez la pêche artisanale et vous assistez les PME-PMI locales. Puis vous retournez vers le monde diplomatique en tant que Chargé de la Coopération à l’Ambassade de Guinée-Bissau en France. Vous devenez le 1er secrétaire à la Délégation permanente de la Guinée-Bissau auprès de l’UNESCO de 1996 à 2002. Vous devenez vice-président du Groupe Africain de l’UNESCO de 2001 à 2002 et de 2004 à 2005, vous êtes président du sous-groupe régional Afrique de l’Ouest à l’UNESCO.
Depuis 2002 à ce jour, vous êtes Ministre-conseiller, Délégué permanent de la Guinée-Bissau auprès de l’UNESCO, ainsi que chef de la Mission diplomatique.
Que de parcours et surtout quel engouement pour la francophonie. De plus votre appartenance à l’UNESCO est forcément un choix personnel de vouloir apporter son charisme humanitaire aux causes internationales et protéger ainsi votre région et bien sûr la Terre malade des errances humaines, l’UNESCO protège ainsi une pluralité culturelle, de monuments et d’espèces, aussi bien humaines qu’animales ou végétales.
C’est cela le patrimoine  Bien Public, en prendre soin, protéger nos enfants d’un futur chaotique, voila une mission qui vous va comme un gant dans le cadre de l’UNESCO, composante essentielle de l’ONU.
Dans le peu de temps libre qui vous reste, vous vous adonnez à l’exercice de la plume, et nombreuses sont les parutions servant de base à vos séminaires dans le cadre d’aide aux ONG de la Guinée-Bissau . Vous aimez la poésie et vos rimes sans protocole ni contrainte vous permettent l’évasion spirituelle, rejoignant peut-être votre terre natale y trouvant enfin un havre de paix loin des turbulences de la capitale.
Vous êtes d’ailleurs, vice-président de l’Association Culturelle et Pportive des Originaires de la Guinée-Bissau. Vous devenez également membre fondateur d’une ONG française : Continent Initiative Développement, dont l’objet est de participer au développement économique des pays en voie de développement et la lutte contre la désertification en Afrique Occidentale.
Nous sommes très honorés à notre tour de pouvoir nous associer symboliquement à vos travaux qui font partie intégrante de nos objectifs, pour cela nous sommes fiers de vous remettre notre médaille d’Or.

GHRENASSIA Roger.
Après votre service national, vous rejoignez la SNCF pour plus de trente ans de bons et loyaux services. Qu’on en juge : Après les éléments de mai 1968, impérieusement vous ressentez le besoin de vous rendre utile auprès de vos collègues et tout naturellement vous vous engagez comme mutualiste à la Mutuelle de l’Orphelinat des Chemins de Fer Français, exerçant le poste de Secrétaire adjoint, puis celui de Président de Section. Il vous a été décerné la médaille d’Honneur de la SNCF, puis l’Ecu d’Argent des bonnes relations dans le travail décerné par la Vie du Rail, ce qui prouve si besoin est, l’estime et la considération de vos supérieurs ainsi que de vos collègues. Entre autres, il vous a été
attribué le diplôme d’Honneur des Donneurs de Sang bénévoles de la SNCF.
Pas de retraite pour vous, au contraire, un regain d’activité : l’Union Mutualiste Cheminot du Gard vous accueille comme Administrateur. Aujourd’hui, vous en assurez la vice-présidence et la Mutuelle générale des Cheminots vous confie le poste de Secrétaire général.
A titre bénévole, vous animez des journées récréatives dans les hôpitaux, hospices, Maison des Anciens comme chanteur ou batteur.
Vous militez comme adhérent actif dans plusieurs associations ludiques. De nombreuses distinctions ont rendu hommage à votre mérite et à votre dévouement.
L’Etat français vous a exprimé sa satisfaction en vous décernant l’Ordre national du Mérite au grade de Chevalier.
Il y a 22 ans, en 1986, la Ligue Universelle du Bien Public vous a décerné sa Médaille d’Argent que vous avez reçu des mains du Professeur Cabrol. Aujourd’hui, nous vous remettons notre médaille d’Or pour avoir servi la L.U.B.P. pendant toutes ces années avec une constance et un désintéressement admirables.                   n

BADIA Pierre.
Cher monsieur, toute votre vie se déroule au profit de vos concitoyens. Vous êtes présent sur tous les fronts et vous n’avez de cesse de répondre à toutes les demandes d’aide et de secours.
Après avoir obtenu à 19 ans votre brevet de pilote, l’armée de l’Air française vous emploie comme moniteur pilote de chasse jusqu’en 1972. En 1973, vous êtes conseiller à l’emploi auprès de l’A.N.P.E. et ceci jusqu’en 1998 où vous vous déclarez en retraite si l’on peut dire.
Pendant 4 ans, vous vous engagez auprès su Samu Social de la Croix-Rouge et devenez Maître Chien de Recherche et de Sauvetage et vous participez aux grands sinistres comme volontaire. 17 années d’action avec la Sécurité civile.
52 ans comme Donneur de sang pour les opérations à cœur ouvert. Vous êtes titulaire de diplômes, d’attestations, de témoignages de satisfaction, de témoignages de reconnaissance, de lettres de félicitation, de citations, de distinctions nombreuses à l’échelon Or.
Cher ami Pierre, pour l’ensemble des années où vous avez œuvré au service des associations à but non lucratif, pour tous les sauvetages effectués au péril de votre vie, pour les vies sauvées grâce a votre courage, pour votre dévouement et civisme exemplaire, la Ligue Universelle du Bien Public est honorée de vous compter parmi ses membres en vous décernant sa médaille d’Or.                   


Si Dalil BOUBAKEUR,
Cher ami, J’ai eu l’honneur de faire votre connaissance lorsque votre père Si hamza Boubakeur était encore le recteur de la Grande Mosquée de Paris. Vous étiez alors le médecin disponible, avec la vraie vocation de soigner, connaissant les patients et les familles des patients comme si vous étiez le père, le frère ou le cousin de chacun.
Pourtant bien occupé, votre salle d’attente était tout le temps comble, vous avez naturellement ajouté à votre emploi du temps des vacations et des enseignements, vous vous êtes engagé dans les associations de médecins de Paris et aussi dans un groupement de professeurs, de chirurgiens et médecins spécialistes musulmans. Les réunions se déroulaient à la Mosquée et tout aussi naturellement vous avez voulu aider votre père. Vous m’avez associé à la création d’un journal pour l’expression de la Mosquée et au premier congrès islamique de France.
Le monde musulman à cette époque était regardé avec méfiance, il était multiple et chaque tendance autonome dans ses réflexions comme dans ses actions.
C’est alors que vous avez relevé le défi de promouvoir l’islam de paix. Challenge d’autant plus difficile qu’à l’international les actions des uns et des autres venaient démentir votre vérité. Il vous a fallu vous battre et défendre pied à pied les vertus de votre religion, ces vertus qui réveille le cœur de l’homme pour lui communiquer la sagesse.
 L’islam français est composé de personnes venant d’horizons totalement différents, de tradition et de coutumes différentes, un même Dieu mais des façons diverses de l’honorer. Et lorsqu’il y a des hommes, il y a des intérêts, donc des philosophies et des approches qui s’entrechoquent. Chacun détenant sa vérité, la démontrant en interprétant les versets et en appelant Mahomet à son secours.
Le fondement de l’Islam est l’Amour et la Paix mais ce n’est pas l’image générale qui en ressort. Il était donc pratiquement certain qu’une alliance de ces tendances vivant en France soit un échec et bon nombre se frottaient les mains dans cette attente. Votre détermination nous a prouvé le contraire, votre acharnement a triomphé des oppositions et aujourd’hui l’Islam français est uni, pacifié, intégré dans la population.
Aujourd’hui les musulmans ont un organe officiel qui les représente, qui est votre œuvre et dont vous pouvez être fier.
Vous êtes passé de la théorie à la pratique.
Vous êtes passé de l’idée à la réalisation.
Vous êtes passé du rejet à l’acceptation.
Vous nous avez montré, mon cher docteur, que c’est possible entre musulmans de traditions différentes et vous avez réussi le pari de faire comprendre aux athées, aux chrétiens, aux juifs c'est-à-dire aux français dans leur pluralité que l’islam dans ses fondements est porteur des valeurs du bien public. En vous remerciant pour cet énorme travail, la Ligue Universelle du Bien Public est fière de vous décerner sa médaille d’or.


Laurent BETEILLE.
De profession d’Avocat, vous devenez sénateur le 17 janvier 2001 et êtes réélu en septembre 2004. Nul doute que vos compétences en matière de Droit vous ont servies pour être membre de la commission des Lois constitutionnelles, de législation, de suffrage universel, du règlement et d’administration générale. Vous êtes également membre du groupe Union pour le Mouvement Populaire.Bien que nous disions qu’en général les politiques sont plutôt frileux, vous, au contraire ne craignez pas le froid en devenant membre du groupe d’études Arctique, Antarctique et T.A.A.F, vous continuez vos travaux à la Commission d’étude de l’énergie et de la section énergie renouvelable, ainsi que dans la commission de la gestion des déchets.
Vos implication dans la relation des peuples à travers l’amitié et la connaissance, vous font parcourir le Monde. En effet, vous vous êtes beaucoup investi dans les groupes parlementaires d’Amitiés tels : France-Afrique de l’Ouest, et je sais que tout particulièrement vous avez beaucoup d’affinité avec le Sénégal pour lequel vous avez œuvré dans le cadre de l’Union des Maires. Egalement France-Amérique du Sud, France-Cambodge et Laos, France-Canada, France-Israël, France-Maroc, France-Québec et France-Roumanie. Vous faites parti également du Groupe d’Information et d’échange Sénat-République de Chine-Taiwan, France-Vietnam et Participation au Groupe d’Information International sur le Tibet.
Ce soir, donc la plupart de vos compagnons récipiendaires ne sont pas des inconnus pour vos travaux. Puisque nous avons des 4 coins du Monde que vous avez choisi de privilégié de vos attentions, un représentant passé ou présent de La Ligue universelle du Bien Public ; Bien Public, au sens le plus noble, que vous défendez âprement en étudiant les pollutions liées à nos consommations, ainsi qu’au comportement des peuples, qui selon leur latitude n’impliquent pas de la même manière les ressources naturelles et les déchets y incombant Mais tous nous en subissons les dérèglements climatiques et incidents. Ce premier Bien public qu’est la Terre, est le patrimoine le plus important, c’est là où nous vivons et c’est là que nos enfants évolueront. Merci, Monsieur le Sénateur de vous en préoccuper, non pas seulement au sein d’un hémicycle, mais quotidiennement sur la Terre entière.
De plus vous avez à charge en tant que Maire, une commune de Seine-et-Marne en pleine évolution : Brunoy, auprès d’une forêt magnifique, la forêt de Sénart
Loin de vous arrêter à cette Commune, vous êtes Président de l’Union des Maires de l’Essonne, ainsi que Président du SIVOM Vallée de l’Yerre et des Sénarts.
Vous restant encore un peu de temps vous êtes trésorier de la section française de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF).
Membre du bureau européen de la Délégation française aux assemblées parlementaires du Conseil de l’Europe et de l’Union de l’Europe occidentale, Membre de la Cour de Justice de la République. Que d’occupations !  je présume que pour vous la bataille des 35 heures ne vous effleure, même pas en rêve.
Nous vous remercions de votre présence, du fait de votre emploi du temps chargé à cause des municipales proches.
C’est pourquoi, cher Sénateur -Maire pour tout ce que vous faites pour le bien de la France et l’Humanité ainsi que pour le rapprochement des peuples, nous ne pouvions pas faire moins que de vous décerner notre médaille d’Or.                

S. E. LU CHING-LONG Michel.
Votre amour pour la France ne fait aucun doute ainsi que la maîtrise de notre langue, vous êtes, Dr es lettres à L’Université de Paris VII., Professeur associé dans les Universités de Tamkang, Nationale Sun Yat Sen, Kaoshiung, de Nan-Hwa, et de Ming Chuan.
Vous avez publié de nombreux articles  concernant les ONG Taiwanaises, leur participation internationale et leur approche culturelle, socio-économique et valeur de l’enseignement.Vous commencez votre carrière comme chargé de mission aux relations publiques, Office de l’information du Gouvernement. Puis Chef de section au Département des Affaires européennes au Ministère des Affaires Etrangères de Taiwan. Après avoir hiérarchiquement progressé dans les différents services vous occupez le poste de premier conseiller au bureau de représentation de Taipei à Paris en 1991-1995, Vous avez entre-temps occupé des fonctions diplomatiques au Pays Bas, puis à Genève  comme directeur général à la Délégation économique et Culturelle de Taipei de 1998 à 2000, également à Haîti ou vous exercez la charge d’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Chine (Taiwan),.
En 2004, vous êtes nommé  Directeur général au comité pour les affaires internationales des ONG au Ministère des Affaires Etrangères, et également Directeur général au Bureau des Relations avec le Parlement., puis porte-parole et directeur général de l’Information et des Affaires Culturelles. Enfin Porte Parole et Secrétaire général au Ministère des Affaires Etrangères en 2006-2007.
Actuellement, vous êtes Représentant du Bureau de Représentation de Taipei en France. Très occupé par les relations entre Taipei et l’Europe, vous  avez néanmoins toujours su garder un temps pour la Culture, et bien sur l’enseignement et la divulgation de celle-ci.
Vous êtes le parfait exemple de ce que nous défendons, celui de participer dans la mesure de ses moyens à toute amélioration de caractère social compatible avec l’intérêt général, de s’engager dans les causes internationales en faisant respecter la Déclaration des  Droits de l’Homme et de dénoncer la misère et l’oppression sous toutes ses formes. La protection de la famille en luttant contre l’alphabétisation, la sauvegarde de la dignité humaine et lutter contre le racisme.
Au niveau international à travers les ONG que vous dirigez et conseillez de façon à ce que les œuvres et l’activité s’orientent vers le Bien Public sous toutes ses formes, vous nous apparaissez comme un relais important de nos valeurs et la Ligue Universelle du Bien Public est fière de vous décerner sa médaille d’Or. 





Monseigneur GERMAIN
,
évêque de l’église Orthodoxe de Saint-Denys, Je dirai donc que vous êtes né en Angleterre, à Stoke-on-Trent, ville industrielle des Midlands. Issu d’une ancienne famille poitevine, votre naissance anglaise est due au fait que votre père dirigeait une usine appartenant à un grand fabricant de pneumatiques français. Faut-il voir là une prédestination à vous occuper plus tard – et encore maintenant – de pneumatologie, qui est, m’a-t-on appris, la science du Saint-Esprit ? Vous passez donc en Angleterre les huit premières années de votre vie, et cette éducation british paraît avoir laissé chez vous, outre la connaissance de la langue, des traces ineffaçables, notamment un humour très typique. Peu avant la guerre, toute la famille rentre au pays. Vous entrez en pension, d’abord, pendant quatre ans, au collège de l’abbaye bénédictine de la Pierre-Qui-Vire, dans le Morvan, puis dans un collège jésuite à Tours, pendant deux ans. Vous vous y formez aux humanités classiques, à l’art liturgique et aussi à la science symbolique, pour laquelle l’abbaye de la Pierre-Qui-Vire est réputée.
Une fois vos études secondaires achevées avec un baccalauréat ès-lettres et avec un double baccalauréat en mathématiques élémentaires et en philosophie, vous entrez au lycée Henri IV de Paris en classe préparatoire aux grandes écoles scientifiques, classe qu’on appelle, en jargon estudiantin, « taupe ». Vient ensuite le temps de votre service militaire, que vous effectuez comme officier dans l’artillerie.  Il vous est arrivé de dire plaisamment que vous aviez été préparé à la connaissance des « canons » ecclésiastiques par celle des canons militaires...
Survient alors l’événement majeur de votre vie : emmené par votre frère aîné et par un ami d’enfance à la cathédrale Saint-Irénée, vous recevez, par la liturgie orthodoxe, la révélation de la foi orthodoxe et de l’église orthodoxe. Ayant la certitude que là est votre place, vous décidez de consacrer votre vie à l’une et à l’autre. C’est ce que vous faites depuis un demi-siècle.
l’église orthodoxe de France a alors pour âme et pour guide l’archiprêtre Eugraph Kovalevsky, qui sera sacré évêque en 1966 par l’archevêque Jean de San Francisco, de l’église Russe Hors Frontières, un saint authentique (il a été canonisé en 1994). Le Père Eugraph, qui devint dès lors votre père spirituel, était, selon de nombreux témoignages, à la fois un génie et un saint, qualités qui ne prédisposent pas au conformisme. Et, en effet, il était tout sauf conformiste, ce qui engendrait beaucoup d’incompréhensions, mais aussi des admirations et des dévouements sans réserve. Vous vous inscrivez immédiatement dans la seconde catégorie.
L’œuvre de toute la vie de l’archiprêtre Eugraph Kovalevsky, puis évêque Jean de Saint-Denis, dont vous êtes le continuateur, a consisté à réédifier une Eglise à la fois antique et neuve, conforme aux besoins spirituels des Français contemporains comme elle était conforme à ceux de leurs ancêtres. Cette œuvre a été authentifiée, par la bénédiction de l’église de Russie, en la personne du métropolite (plus tard patriarche) Serge de Moscou ; puis par l’église russe hors frontières, en la personne du saint archevêque Jean de San Francisco ; et enfin par l’église de Roumanie, en la personne du patriarche Justinien de Bucarest.
En ce qui vous concerne, vous êtes très vite devenu un de ses collaborateurs privilégiés. Ordonné prêtre en 1960 par l’archevêque Jean de San Francisco déjà cité, vous êtes nommé cinq ans plus tard membre du conseil épiscopal, puis vicaire général au début de 1967 ; à la fin de la même année, sur la proposition de votre évêque, l’assemblée générale de l’église vous élit comme évêque coadjuteur (en effet, dans la tradition orthodoxe, les candidats à l’épiscopat doivent être élus par le peuple et le clergé avant de recevoir leur consécration).
Enfin, après ce que les orthodoxes appellent « la naissance au ciel » de l’évêque Jean, vous êtes sacré évêque en votre cathédrale Saint-Irénée, à Paris, par trois prélats roumains venus spécialement pour l’occasion, dont un, le métropolite Nicolas du Banat, vit toujours.
Dans le cadre de l’Institut orthodoxe français de Paris Saint-Denys fondé par votre prédécesseur, et où vous œuvrez depuis 44 ans, vous enseignez les matières fondamentales : Ecriture sainte, dogmatique, patristique, spiritualité, ecclésiologie, droit canonique. Certes, vous ne constituez pas à vous seul le corps professoral, mais votre champ d’enseignement recoupe celui de tous les autres professeurs.
Enfin, la présence au monde. Tout comme votre prédécesseur l’évêque Jean, vous ne refusez aucune invitation à donner une conférence ou à participer à un colloque, à une rencontre, que ce soit en France ou à l’étranger. C’est pourquoi on ne compte plus vos interventions et échanges dans les milieux les plus divers : universitaires ou populaires, littéraires ou scientifiques, religieux ou a-religieux, spiritualistes ou matérialistes...aucun ne vous est étranger. C’est ainsi qu’il vous a été donné d’avoir des échanges d’un vif intérêt avec le père d’un de vos co-lauréats d’aujourd’hui : le cheikh Si Hamza Boubakeur, grande figure de l’Islam en France.
Au passage, je signalerai vos anciennes fonctions de vice-président de l’Anglo-Orthodoxe Ce qui, semble-t-il, caractérise ses assemblées, liturgiques ou non, c’est un certain non conformisme, de la vigueur, de la chaleur; c’est aussi ce que, d’un terme chrétien, on nomme la charité. Celle-ci s’exerce particulièrement en faveur des déshérités ; et c’est ainsi qu’un de vos prêtres s’occupe des plus misérables dans le plus misérable des pays, je veux dire les enfants abandonnés en Haïti.
C’est pour toutes ces raisons qu’il nous a paru judicieux de distinguer en vous, Monseigneur - et à travers vous, l’institution que vous présidez - un homme au service du Bien public parce qu’au service de l’Humanité. 
                             
Papa Khaly NIANG.
Français autant que Sénégalais, l’homme est tout jeune et pourtant si je devais donner la liste de ses diplômes, de ses diverses participations, nous pourrions lui consacrer une soirée spéciale.
Pour le plaisir je vais vous donner un aperçu de son talent :
Criminologue: Expert en politique de sécurité intérieure ; Droit pénal et Sciences Criminelles ; Avocat à la Cour d’Appel de Paris  ; Chargé d’enseignement pour la formation des policiers municipaux au Centre National de la Fonction Publique ; Spécialiste des Sciences de l’Inadaptation et de la Délinquance Juvénile ; Vice-Pdt du Groupe National Sénégalais de L’Association Internationale de Droit Pénal.
Il est l’auteur de l’ouvrage sur : « l’expérience française des Polices Municipales »
Sa formation est universitaire mais je vous fais grâce de la liste.
Au titre d’expérience et de recherche, il participe :
Aux actions développées par la police dans le domaine de la prévention de la délinquance ; aux travaux thématiques médico-judiciaire sur le thème : « prévention des grandes catastrophes » en collaboration avec l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM) ; à l’expérience française et à l’élaboration d’un statut juridique particulier  des Polices municipales,; contribue à la recherche d’un cadre de réflexions pour la création de la Police municipale sénégalaise ; participe aux travaux du XVe Congrès de Droit pénal tenu à RIO DE JANEIRO ; intervient dans le cadre des travaux sur le thème : « Gestion pluraliste de la sécurité », organisé par l’Institut des Hautes Etudes de la Sécurité Intérieure (IHESI) ; Intervenant au séminaire de formation des Hauts Fonctionnaires francophones (de l‘Afrique Noire, de l’Océan Indien occidental, d’Afrique du Sud et de l’Amérique Centrale)  ; Il intervient aussi pour l’Association Internationale des Maires Francophones sur la Politique de Sécurité .
Il a aussi une activité professionnelle :
Conseil en sécurité Intérieure ; Enseignant en Droit et Sciences Criminelles ; Avocat à la Cour ; Membre de la Convention des Droits de l’Enfance pour la protection juridique de l’Enfant en difficulté ; Il est aussi présent dans la mise en place d’un Observatoire permanent de la Prévention de la Délinquance.
Regard sur sa vie associative :
Membre de l ‘Association Internationale de Droit Pénal ; Vice-Président du Groupe national sénégalais de l’Association Internationale de Droit Pénal ; Membre du Comité Scientifique de la revue du Groupe national sénégalais de l’Association Internationale de Droit Pénal ; Représentant du Groupe national sénégalais au Conseil de Direction de l’Association Internationale de Droit Pénal tenu annuellement à la Cour de Cassation à Paris ; Président de la Fondation pour le Développement de Fatick ; Participation aux travaux scientifiques du statut de la Cour Pénale Internationale.
J’allais oublier… Il plaide aussi… Evidement pas uniquement en France, par exemple : Il a été l’avocat de familles de victimes françaises dans l’affaire du chavirage du bateau le  “Joola“ au Sénégal ; Il plaide l’affaire du colonel  « BABY » de Mauritanie et assure la défense de  l’ancien Premier Ministre du Sénégal…
Il trouve même le temps de faire de l’athlétisme, natation, boxe française, vélo. 
Il vient de créer à Dakar l’Académie Internationale des Hautes Etudes de la Sécurité dont il est naturellement le Président.
Il met en place une collaboration avec trois Universités françaises,afin que tous les diplômes correspondants obtenus au Sénégal, soient aussi reconnus en Europe.
Profondément attaché à la justice, à l’ordre et à la paix, il donne tout son temps à la construction d’une société qui doit retrouver  ses valeurs essentielles.
Le Sénégal par tradition en a conservé la majeur partie et je trouve agréable que Papa Khaly descendant de ce peuple que nous avons osé coloniser vienne nous redonner ce que la France a perdu au nom du progrès : les valeurs humaines indispensables pour que vivent en paix et dans le respect tous les citoyens de la Terre.
C’est pourquoi, la Ligue Universelle du Bien Public vous décerne avec honneur sa médaille d’or.             

                



























Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans Nos manifestations
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 18:26




DISTINCTIONS DU 28 OCTOBRE 2008

 Véronique BEAULIEU


Véronique Beaulieu est née en Algérie à Bel Abés. Elle est fille d’un père Officier Breton et d’une mère « Pied noir » espagnole. Madame Beaulieu éprouve, très jeune, le besoin de se mettre au service des autres. Pour se faire, elle décide de devenir Infirmière, afin de travailler, au quotidien, aux cotés des malades. Elle passe son Diplôme d’infirmière à La Croix-Rouge de Paris, qu’elle obtient en 1982. Puis, elle va travailler à l'Hôpital de La Croix Saint-Simon et par la suite, à la Fondation Rothschild, dans le 19e Arrondissement de Paris.
Parallèlement, Véronique Beaulieu s’inscrit à « L’Ecole du Louvre » en Histoire de l’Art dont elle va suivre assidûment les Cours… C’est « Là » qu’elle va faire une rencontre avec la Peinture qui sera déterminante dans son histore personnelle. Véronique Beaulieu considère cette rencontre comme une véritable révélation… La Peinture va définitivement donner un sens nouveau à sa vie.
La Peinture et les Artistes peintres seront désormais constamment présents dans sa vie, au point de quitter un jour, la Fondation Rothschild… Et pendant quinze ans, Véronique Beaulieu va diriger « Une Galerie d’Art » rue Saint Honoré à Paris. Cette Galerie d’Art sera spécialisée dans « Le XVIIe Siècle Hollandais » et « La Peinture de Barbizon ».
Véronique Beaulieu décide de revenir auprès des malades et reprend son métier d’infirmière au service de réanimation de l'Hôpital Rothschild. Elle  reprend ses études pour faire une Spécialité et passer son Diplôme d’Anesthésiste à l'Hôpital de la Pitié Salpetrière, qui l’accepte, car elle est très bien classée. Son Diplôme obtenu, elle exercera néanmoins cette spécialité à l'Hôpital de Romans dans la Drôme.
Mais, Véronique Beaulieu garde en filigrane, sa passion pour l’Art en général et la Peinture en particulier. Grâce à une proposition de Mécénat, elle a récemment pu ouvrir une Galerie d’Art dans un Hôtel particulier de la Drôme. Pour mener ce projet ambitieux à terme, elle a créé l’Association de l’Hôtel de Clérieu dont elle est la Présidente. 
Par le biais de la Promotion, de la Communication et de nombreux vernissages, Véronique Beaulieu cumule son soutien à de nombreux Artistes, tels que : le peintre impressionniste de l’école Lyonnaise Michel Cornu ici présent ce soir, le peintre Chinois MA également parmi nous, le sculpteur Marion, le dessinateur Frédérique Gay qui travaille depuis 20 ans sur les Anges et qui expose au Musée de L’Eventail à Paris, sans oublier le photographe Stefan Oharo qui est aussi présent parmi nous. Pour son dévouement en milieu hospitalier et son soutien à la Culture et à la Création artistique ; la Ligue Universelle du Bien Public a décidé de distinguer Véronique Beaulieu de sa Médaille d’Argent.

Samuel ROULLE

Il est dit : « la valeur n’attend pas le nombre des années ». Vous, Monsieur Roullé, vous illustrez parfaitement cette maxime. En effet, vous êtes né en février 1978 et à ce jour, à l’âge de 30 ans, vous présentez un palmarès des plus flatteurs. Qu’on en juge :
Incorporé à l’école Nationale de Police en octobre 2000, un an après, vous êtes policier à la Direction de la Police Urbaine de proximité, puis titularisé en 2002.
En août 2003, vous recevez des mains du Ministre de l’Intérieur la médaille de la Société d’Encouragement Nationale et Internationale des Sauveteurs. En 2005, la Croix d’honneur du Policier Européen et en 2007, la médaille de l’Etoile civique.
A ceci s’ajoute des lettres de félicitations de votre haute hiérarchie pour votre comportement, tant en tenue que hors service.
Vous êtes donneur de sang, de plasma et de plaquettes ; vous êtes chef de chœur de la chorale de votre commune. Vous êtes membre du conseil d’Administration de la Société Mutualiste d’Aide au décès de Policiers.
Votre hiérarchie vous a proposé pour le Mérite national.
Par votre courage, vos initiatives, votre sens aigu du devoir, nous vous accueillons parmi nous et vous décernons la Médaille d’Argent avec tous nos compliments.

ZHU Lige

Prêtre catholique de l’Eglise de Xi Kai en Chine à Tianjin, église construite en 1941 par des catholiques français.
Père Paul, ainsi nommé par l’église, est chef de l’église catholique de Tianjin, puis, membre de l’Assemblée nationale de Chine, secteur Tianjin, ainsi que vice-chef secrétaire de l’église catholique de Chine. Vous avez fait vos études aux Missions étrangères de Paris, puis vous partez diffuser le catéchisme dans le diocèse de Tianjin. Comme adjoint à l’évêque de ce diocèse, vous vous occupez tout particulièrement de l’association de l’Union de l’Amitié Etrangère, ainsi que de l’Union des Jeunes de Tianjin.
Mais votre dynamisme et votre attachement au Bien Public font que vous souhaitez que la population la plus démunie ait accès aux soins, et vous participez activement à la création d’un Hôpital Catholique de Beyang-Tinajin.
Vous pensez également aux personnes âgées et vous leur créez un établissement pour leur retraite.- Centre Hongchen de Tianjin. Votre amitié pour la France vous conduit à la promotion et organisation de cet Institut Chino-Français à Tianjin, afin de promouvoir les échanges culturels, économiques et religieux dans toute votre région. Puis vous construisez une école catholique, Centre de formation Tianjin Heping “Sacré Amour”.
En même temps, vous rénovez l’église Zizhulin qui est l’ancienne église Saint-Louis française et qui, grâce à vous, ré-ouvrira ses portes en fin d’année 2008.
Que d’énergie, mon père et ce n’est pas fini, car cette année encore vous avez établi un protocole de coopération avec l’Alliance Française dans le cadre d’échanges culturels et linguistiques entre nos deux pays. Et je pense que vous n’allez pas vous arrêter là !
Dans le cadre du Bien Public que vous développez et que vous portez en vous, conjointement à votre foi, nous ne pouvions pas faire mieux pour vous honorer, que de vous remettre notre diplôme et médaille d’Argent avec Palme.

Jean-Claude CHAISE

Vous êtes né à Reims, et vous vivez encore actuellement, en CHAMPAGNE, plus précisément, dans la Marne, à Montmort-Lucy.
Vos études vous conduisent à L’Ecole Normale de la Marne, dont vous sortez Major de votre Promotion. Puis, vous vous dirigez vers Paris,  pour y passer un Diplôme de Psychologie à la Faculté PARIS V-DESCARTES.
Et Là ! …Est-ce, le fameux Discours de la Méthode ? … Ou bien, tout simplement à cause, de « Cette Méthode de vie Parisienne » ? … Toujours est-il, que la MARNE, La CHAMPAGNE et ses bulles vous manquent terriblement … Et vous y retournez afin de passez votre Master de Management à l’E.S.C. de REIMS.
Ensuite, vous choisirez de faire Carrière dans L’Education Nationale, tout d’abord comme instituteur, puis vous serez instituteur spécialisé. Et après l’obtention de Diplômes complémentaires, notamment en Psychologie, vous devenez Professeur.
Mais, c’est surtout La Psychologie qui vous intéresse ... Alors vous décidez de devenir Directeur pédagogique, puis, Conseiller technique et Responsable de Qualité.
Vous serez également, Consultant en ces mêmes domaines auprès des Associations, et à ce titre, les Palmes Académiques sont venues couronner une carrière bien remplie.
Ayant vécu, et, étant impliqué, vous-même, concrètement dans un milieu de handicapés psychiques, vous avez très vite compris, la réalité de l’aphorisme, je vous cite :
« La qualité d’une société se mesure à la place qu’elle accorde à ses membres les plus faibles et aux minorités qui vivent en son sein. »
L’ensemble de vos engagements politiques, syndicaux, associatifs, philosophiques, ont tous le même objectif : «Qu’un autre regard, soit porté vers celle, ou celui, qui diffère de moi, considéré comme source de richesse commune.»
Vous êtes, le Président du Centre de Ressources Régional Michel de Cervantès pour les maladies psychiques... Et aussi, le Président Délégué de L’Union Nationale des Amis et Familles de Malades et Handicapés Psychiques de la Marne. ( U.N.A.F.A.M. )
Au travers de toutes les vicissitudes de la vie en société, vous avez appris à prendre du recul, dans la Pensée et la Méditation… Et à ce titre, vous êtes Membre fondateur et Vénérable du Sangha Ioka de Champagne rattaché au Sangha Rimay.
Toute votre vie, est à l’écoute des différences et vouée à panser des plaies qui ne se voient pas : celles du Psychisme.  Votre courage et votre abnégation, ont su réconforter bon nombre de nos concitoyens, qui ont, comme on dit, un jour “ Pété les plombs “… Et pour tous ces gens là, vous êtes une source de lumière, un électricien de l’âme, un conducteur d’énergies positives, à l’écoute de chacune de leurs histoires personnelles...
C’est pour cela, Monsieur Jean-Claude CHAISE, que La Ligue Universelle du Bien Public est, ce soir, particulièrement fière de vous remettre sa médaille d’Argent avec Palme.


Denis DI LEONARDO

Né en 1949 à Oullins (Rhône) d’un père artisan et d’une mère au foyer se consacrant à l’éducation de ses quatre enfants, après des études secondaires au Lycée Ampère à Lyon et à la Faculté de Droit, vous intégrez l’Ecole Nationale des Impôts à Clermont-Ferrand d’abord en qualité de Contrôleur puis en qualité d’Inspecteur (Promotion 1979/1980).
D’abord vérificateur à la Direction Régionale des Impôts de Lyon, vous décidez, en 1986, de quitter l’Administration pour devenir Conseil Juridique et Fiscal… Puis Avocat au Cabinet Bontoux et Associés à Paris… Depuis 1992, vous exercez à titre indépendant. Afin de privilégier des liens très étroits avec vos clients, vous avez privilégié une structure souple avec l’assistance d’une collaboratrice, d’une secrétaire et d’une comptable. Un collaborateur en Droit fiscal va rejoindre l’équipe. Vous êtes spécialisé en Droit Fiscal et plus particulièrement dans cinq secteurs :
- Le Conseil de la Présidence et/ou de la Direction Générale d’entreprises pour les opérations stratégiques de croissance externe ou interne (juridique et fiscal).
- Le Conseil de la Fédération Nationale des Cinémas Français, de sociétés de Productions de Droits audiovisuels et cinématographiques et d’exploitants de complexes cinématographiques.
- Le Contentieux fiscal et assistance à Contrôle Fiscal;
- Le Conseil en fiscalité personnelle, patrimoniale et internationale.
- Le Conseil et assistance juridique et fiscale de sociétés d’économie mixte et d’associations.
Maître, vous êtes très impliqué dans la vie professionnelle, comme Administrateur de l’Institut des Avocats Conseils Fiscaux (I.A.C.F.) en charge des relations professionnelles et de l’international. Vous contribuez ainsi à la création de l’Institut des Conseils Fiscaux du Maroc et de la Chambre Syndicale des Conseils Fiscaux de Tunisie et vous êtes à l’initiative du projet de création de l’Institut Méditerranéen des Conseils Fiscaux ; et Membre de l’A.I.F.A. (Association Internationale des Fiscalistes) et de l’U.A.I. (Union des Anciens des Impôts).
Vous êtes aussi « Actif dans la Cité », dans le sport notamment et particulièrement, le Rugby ou vous avez été joueur  (finaliste du Championnat de France avec l’équipe de l’Ecole Nationale des Impôts !).
Vous êtes aussi Dirigeant et Président du Club de Givors dans la banlieue lyonnaise qui a formé des Internationaux comme Sylvain Marconnet et Pascal Papé pour n’en citer que deux… Aujourd’hui vous êtes dirigeant au Comité du Lyonnais et co-Président de la Commission d’Appel Nationale de la Fédération Française de Rugby.
Concerné par la « Culture Italienne », de par vos racines italiennes et plus particulièrement siciliennes, vous participez également à l’Association Dante Alighieri – Comité de Paris dont vous êtes Membre du Conseil de Direction. Egalement « Epicurien » et après avoir créé l’Association des Amis de la Belle Vie, vous présidez depuis sa création le Cercle Delta Habana Lyon (Club du Cigare). Enfin, des liens d’Amitiés, noués avec Son Excellence, Monsieur Besnik Mustafaj Premier Ambassadeur de la République d’Albanie après la chute du régime totalitaire, puis Ministre des Affaires Etrangères, vous ont conduit Maître Denis Di Leonardo à fonder l’Association pour la Création de la Chambre de Commerce France Albanie. Pour ces raisons, vous fûtes nommé Consul Honoraire d’Albanie pour la Région Rhône-Alpes.
Denis Di Léonardo, à travers tous vos voyages pour l’entraide internationale, vous êtes également un Citoyen du Monde, et c’est pour toutes ces raisons évoquées ci-dessus que La Ligue Universelle du Bien Public a le plaisir de vous distinguer de la Médaille d’Argent avec Palme.

Pierre VANTORRE

 
Né en 1958, dans la petite commune Flamande de Rosendaël, il fait ses études, dans cette région, dont il sort peu jusqu’à son départ au service militaire à Toul, puis à Nancy. Cette Flandre ancestrale qui l’a vu naître et avec laquelle, il garde des liens très profonds, a pour lui une grande importance. il y a cheminé entre : Till l’Espiègle, la famille Bruegel, Marguerite Yourcenar et son œuvre au Noir, toutes les festivités du Carnaval, les Ducasses des villages, et toutes ces petites traditions, qui font le quotidien de ce territoire assis sur la France et la Belgique.
Pierre Vantorre reprend ses études après l’armée, qu’il valide par une Licence Audiovisuelle à l’Université de Valenciennes. En parallèle, il fait des études de solfège et de piano, qu’il pratique encore régulièrement. En août 1982, après un passage à F.R .3 Besançon, il prend la direction de Paris, pour intégrer la société T.F.1, qui était encore publique à l’époque. Cependant, il trouvera son bonheur auprès d’une Parisienne, Michèle, la femme de sa vie, qu’il épousera et avec qui il partage son histoire personnelle depuis plus de vingt ans.
Pierre Vantorre exerce d’abord la profession de Chef Opérateur du Son, et passe aux Régies de l’Information des journaux télévisés de 13 et 20 heures, et aux émissions, dites de « plateaux » où il voit défilé de nombreux animateurs. Son métier le fait voyager, entre autres, lors de missions pour les Jeux Olympiques, les Grands Prix de Formule 1, les Coupes du Monde de Football et de Rugby…Il devient ensuite responsable de la Qualité auprès de la Direction Technique de TF1.
En 1992, Pierre Vantorre démarre une activité syndicale au sein de la CFDT. Tout d’abord élu au Comité d’Entreprise, puis au Conseil d’Administration ; il côtoie les patrons de sa chaîne T.F.1, qui entre temps se privatise. Membre de l’exécutif de son syndicat depuis 1996, il est, depuis peu, Secrétaire Général adjoint du Syndicat national des Médias.
Il siège depuis 2001 au bureau de la Fédération CFDT en charge de l’Audiovisuel, devenue en 2005 la Fédération de la Culture, de la Communication et du Conseil. Ces fonctions et responsabilités l’amènent à s’intéresser à la Formation professionnelle et au syndicalisme international. Devenu Administrateur de l’Afdas, organisme qui collecte les fonds pour la formation professionnelle de l’Audiovisuel, il est président d’une commission qui travaille sur la reconversion, et les changements d’orientation dans la vie professionnelle. Il est depuis 2004 membre d’une Commission nationale en charge des liens entre l’emploi et la formation.
Sur le plan international, Pierre Vantorre devient, au Congrès de Madrid en 2007, Vice-Président, d’une fédération mondiale (L’UNI-MEI) dont le champ d’action, est : la culture, l’audiovisuel et le divertissement. Dans ce cadre, il participe à de nombreuses instances internationales ;  où il côtoie des syndicalistes Américains du Nord et du Sud, des Africains, des Européens et des Indiens. ?
Enfin, depuis plus de deux ans, il s’attèle à la mise en place d’un projet européen sur la formation professionnelle, afin de faire profiter ses partenaires (Employeurs Privés et Publics, de la Production Audiovisuelle et cinématographique) de ses Connaissances et de son expérience dans ces domaines.
C’est pour l’ensemble des qualités, et toute la richesse de l’histoire personnelle « de ce petit gars des Flandres » ; devenu acteur de premier plan et guerrier social, d’une Mondialisation Humaniste et Fraternelle, que La Ligue Universelle du Bien Public est aujourd’hui fière et heureuse, de distinguer Pierre Vantorre de La Médaille d’Argent avec Palme.

Daniel CORDIER-Patrick NEGRE

Daniel Cordier et Patrick NEGRE de la B.N.E..
Bien que venant d’horizons différents Ils ont un même but qui anime et monopolise leurs vies : l’ENVIRONNEMENT.
Daniel CORDIER est depuis longtemps l’ami des chevaux et Patrick NEGRE est, de son coté, l’ami des poissons.
Ces passions les ont amené à mettre en commun un idéal encore plus grand, réparer la planète.
Je vais le dire autrement : ils aiment tellement et passionnément la nature qu’ils se sont rejoints dans la Brigade Nationale de l’Environnement afin de protéger la planète, cette brigade leur donne la possibilité d’éduquer les hommes au respect de la nature qui s’offre généreusement à eux, de la protéger contre les incorruptibles irresponsables qui sont prêts à mettre en péril la vie des autres au nom de l’argent, de la puissance et de la possession.
Personne ne possède la nature, tous les hommes un jour se fondront dedans en retournant dans l’état de poussière.
Daniel et Patrick sont attachés à remettre au goût du jour les principes et les valeurs essentielles qui doivent régir la vie communautaire des vivants.
La première valeur est le RESPECT de cette planète dont nous sommes des visiteurs de passage, de quel droit nous autorisons nous à l’abîmer, la casser, la polluer …. Ceux qui nous ont précédé nous ont laissé la possibilité d’y vivre … nous nous devons de respecter cet héritage, je dirais de façon égoïste pour nous d’abord et de façon plus humaine en pensant à nos successeurs qui sont déjà arrivés.
La deuxième valeur est de rendre grâce pour ce que la terre produit pour nous, de ne pas l’obliger à aller plus vite que nature mais d’apprendre et de prendre d’elle ce qu’elle décide de donner selon son propre rythme. Accélérer la production, en modifier les molécules consiste à jouer les apprentis sorciers et à se servir des peuples comme cobayes. La puissance de l’argent domine alors le bon sens et nie la véritable nécessité.
La B.N.E. de Daniel et de Patrick regarde les besoins des d’hommes qui ne mangent pas à leur faim et propose de former ces peuples à la culture et à l’élevage, ils proposent de les amener à une autonomie alimentaire, leur terre, dans la majeure partie des cas n’étant pas travaillée suffisamment par manque de moyens et de formation. C’est donc la deuxième valeur : EDUQUER;
Qui d’entre vous n’a pas maugréé contre les papiers et déchets divers qui traînent dans les rues, sur les plages, voguent sur nos rivières, remplissent nos forêts etc… 
L’information existe mais elle n’éduque pas. Les adultes sont conscients mais laissent aux autres la paternité de ce comportement irresponsable et désastreux. Ils faut donc comme le préconise Daniel et Patrick se diriger vers les enfants qui sont plus réceptifs à une véritable application d’hygiène comportementale sans avoir besoin de dénoncer le voisin.
La troisième valeur est donc la RESPONSABILITE, un mot qui par les temps qui courent n’a plus de sens. Vous voyez des milliards se volatiliser et réapparaître au nom du profit, …. vous entendez des scientifiques crier CATASTROPHE la planète se réchauffe, des continents vont disparaître et il va y avoir des millions de morts, …. avez-vous entendu que 30 millions d’enfants meurent chaque année parce qu’en grande partie ils boivent de l’eau non potable, que seulement 30% des passagers de la planète peuvent boire cette eau potable…. Vous vous sentez privilégiés … vous avez raison. … Quelle est l’équation de ces vérités ? Des milliards de profits contre des millions de morts. Quelle responsabilité de faire connaître au monde 3000 morts dans les tours des Etats Unis et d’oublier la mort de 30 millions d’enfants, est-ce que certains morts valent plus que d‘autres ?
La Ligue Universelle du Bien Public se doit d’honorer tous ceux qui comme Daniel et Patrick œuvrent pour le bien des autres, pour qu’ils vivent honorablement … nous souhaitons que tous deux servent d’exemples aux voyageurs qui passent sur notre terre afin qu’ils prennent conscience, grâce au travail laborieux qu’ils fournissent, que la terre nous est prêtée, à chacun de nous, pour le temps de notre vie.
Au  travers de Daniel et Patrick, nous tenons à remercier la BNE de son engagement dans cette œuvre environnementale et pour son amour de l’humanité.
Nous espérons que leur travail commun permettra de diminuer l’égoïsme qui préside à l’inconscience des pèlerins humains et qu’un peu d’amour permettra de réparer et de sauver notre planète.
C’est pourquoi la Ligue Universelle de Bien Public décerne a Daniel Cordier la médaille d'Argent avec Couronne et à Patrick Nègre la médaille d’Argent avec Palme.

Michel CORNU

Né le 30 septembre 1950, à Lyon, son père, adepte de la nature, l’emmène dans de longues promenades dans les Monts du Lyonnais. La contemplation de ces paysages tout en douceur aura, sur l’âme sensible de Michel, une résonance profonde…
A seize ans, il commence à être attiré par la peinture et réalise ses premières gouaches.
A dix-huit ans, il rencontre le peintre lyonnais André Matisse : ce sera une rencontre décisive, c’est le moment que choisit son père pour lui offrir sa première boite de peinture à l’huile.
Mais il faut bien vivre et Michel travaille en usine, le jour, mais il peint la nuit et au matin, épuisé, il n’a que le temps d’essuyer ses pinceaux avant de reprendre le chemin de l’usine. Des copains, séduits par son coup de pinceau, lui achètent quelques tableaux, prenant ainsi conscience de son art, Michel prend une grande décision : il quitte son travail à l’usine pour s’adonner complètement à la peinture : à nous deux, Paris !
Au prestigieux Musée du Louvre, vous suivez des cours de restauration de tableaux anciens.
Mais, la “rosette” ainsi que les paysages vous manquant, vous  voilà de retour à Lyon où on vous retrouve fréquentant les Beaux Arts.
Une autre rencontre « clef » : celle de Jacques Truphémus. Vous découvrez alors l’école de Morestel, la prestigieuse cité des peintres ! Vous y tombez en admiration, notamment devant les œuvres de François Ravier et Louis Carrand. Et, adepte inconditionnel de la Nature,  vous peignez sur place comme l’ont fait, tous ces peintres du XIXe siècle…
Vous y êtes d’ailleurs invité d’honneur en 1996. Puis, vous allez exposer en Suisse, en la galerie De Seyssel à Nions. Vous organisez alors, de nombreuses expositions en France et à l’étranger.
En 1999, Vous vous fixez à Romans, où vous effectuez une nouvelle rencontre décisive avec Christian Vinson, grand ami des Arts et des Lettres, qui vous expose 100 toiles ce qui va vous permettre de mieux vous faire connaître dans la région.
En 2006, vous traversez le Pont Vieux  pour exposer vos œuvres à Bourg-de-Péage, à l’occasion de vos trente cinq ans , vous  faites revivre la petite gare de la ville avec vos nouveaux tableaux inédits, et on vous y réserve un accueil de charme et musical pour accueillir ses nombreux invités et amis qui viendront vous soutenir en charrette.
Pour votre attachement à vouloir conserver ce Bien Public qu’est la Nature, vos aspirations quotidiennes aux bien être d’une Terre propre et profitable à tous, la Ligue Universelle vous décerne son diplôme et sa médaille d’Argent avec Couronne.

Jean-François CECCALDI

Vous êtes né dans le Sud à Marseille,  le 19 novembre 1952. Pour l’anecdote, cet Ami est de 24 heures mon aîné. Après des études secondaires exemplaires, au Collège Stanislas de Nice, le Bac en poche, il entame des études de Médecine à la Faculté de Nice, tout en étant le Président d’une Maison des Jeunes et de La Culture et le Président d’un Club de Football Associé.
Puis, Jean-François Ceccaldi bifurque dans son « Orientation Universitaire » et obtient, en 1979, sa Maîtrise de Droit… Dans la foulée, il décroche son « Certificat d’Aptitude » à la Profession d’Avocat en 1980. Et Maître Jean-François Ceccaldi devient le proche collaborateur de Maître Pierre Pasquini Ministre des Anciens Combattants.
Parallèlement à sa carrière d’Avocat, Maître Jean-François Ceccaldi crée en 1982 Radio Nice, car il croit au pouvoir Bienfaiteur de la Communication... Et c’est en 1983, que Maître Jean-François Ceccaldi ouvre son premier Cabinet d’Avocat en Nom propre à Nice. La même année, il est élu Conseiller municipal dans la Commune de Contes. C’est également, cette année là, que sa première fille Laetitia va naître. Il aura, un peu plus tard, en 1999, une seconde fille qui se prénomme Clara.
En 1990, au lendemain de la chute de la Dictature en Roumanie, il y part en Mission pour le compte d’une Organisation Gouvernementale, afin d’aider les populations en difficultés.
C’est en 1995 qu’il décide de s’installer en Avignon ou il crée avec sa femme, un nouveau Cabinet d’Avocat. C’est là, qu’il exerce actuellement avec son épouse Brigitte. Dans La Cité des Papes, ou Maître Jean-François Ceccaldi est particulièrement apprécié, il défend ardemment, avec humanisme et convictions, tout aussi bien, les citoyens en proie au tourments des puissantes Multinationales ; que les pauvres hères, ceux dont personne ne veut, (parce qu’il n’y a rien à gagne)r, les démunis et  les paummés, qu’il va rejoindre en pleine nuit dans les commissariats... Maître Jean-François Ceccaldi appartient à des Cercles Philosophiques et Philanthropiques qui prônent l’Harmonie dans notre Société humaine, il croit en la Perfectibilité de l’Homme et en son Devenir… C’est aussi un homme de Culture et de Lettres qui s’est également impliqué dans l’éthique du célèbre Festival d’Avignon… 
C’est pour toutes ces raisons que La Ligue Universelle du Bien Public a décidé de distinguer aujourd’hui Maître Jean-François Ceccaldi de la Médaille d’Argent avec Couronne.

Son Altesse le Prince Royal SISOWATH Chittara
Secrétaire d’Etat personnel de sa Majesté le Roi du Cambodge

Après avoir suivi des études et obtenu une licence de Philosophie de l’Université de Beijing en Chine en 1980, vous vous orientez vers l’économie et vous travaillez dans des compagnies d’assurances et bancaires en France.
Parallèlement vous êtes responsable de la sécurité présidentielle du chef d’Etat au Cambodge de 1982-1985. Puis Chargé de mission et chef de Cabinet du ministre de la Santé du Gouvernement de coalition du Kampuchea de 1985 à 1989.
Et directeur adjoint de cabinet du ministre de l’Economie et des finances. Depuis 2003 vous êtes vice-président de la Sté Central Investissement Group co (sté cambodgienne) et depuis 2008, Secrétaire d’état personnel du Roi du Cambodge.
Votre parcours humanitaire est surtout axé sur le besoin de nourriture, Actuellement, vous mettez en valeur personnellement de nouveaux territoires avec des cultures locales. De 1983 à 1991, vous aviez donné l’ordre à votre armée de ne rien prendre en zone libérée, mais au contraire de distribuer moustiquaire, médicament, conserves de poisson, etc. Pendant cette même période, vous distribuez à titre personnel des aides aux réfugiés cambodgiens dans les camps en Thailande. Puis en 1986, lors de la grande sécheresse au Mali et au Sénégal, vous avez pris sur vous, (bien que vous soyez en pleine guerre de résistance antivietnamienne), de faire don de 5000 tonnes de riz à chacun de ces pays, quota qui sera pris sur la production des zones libres.
De 1993 à ce jour, vous faites partie du Krom Samdech Euv, fondation créée par le Roi NORODOM Shanouk pour aider les plus pauvres, aide par villages entiers afin de procurer les éléments basiques  à cette œuvre de charité.Une nouvelle fondation Sabbay Anghor est en gestation, elle aura pour but de créer au Cambodge à titre gratuit un système de santé publique pour les plus démunis et se focaliser sur l’éducation, la culture Khmere, les droits des femmes et des enfants, et bien sûr l’application des Droits de l’Homme sans restriction.
C’est pour toute cette œuvre concernant le Bien Public avec le respect de la Terre et son environnement, ainsi que l’accès à la communication, la santé et toutes ces motivations que la ligue Universelle du Bien Public vous remet sa médaille d’Argent avec Couronne.

Dominique CORDIER

Né à Paris le 12 mars 1951 où il passe son enfance. Enfant de troupe en 1967 et 68, il rêve d’entrer dans la Marine et veut faire Navale, mais on l’oriente vers Saint Cyr : fin d’une carrière. Après des études supérieures de gestion, service militaire à L’E.M.P.T. du Mans, puis la Coopération en Afrique. Durant 2 ans au Congo, responsable du Centre Culturel de Brazzaville, puis de Pointe Noire, il s’illustre, entre autres, par une exposition de 1.300 Photos sur « Les visages et coiffures de formes géométriques » des autochtones ; et se rend inoubliable par ses cocktails à base de produits africains  (Singes, serpents, sauterelles, alligators…) que les européens trouvent délicieux, juste avant d’en connaître le contenu. Pied de nez aux différences de mœurs et coutumes....
De retour en France, il devient Auditeur interne chez Thomson, puis en 1980, à 29 ans, il crée ses premières sociétés en France et en Europe, dans des domaines techniques tel que, chauffage, climatisation, architecture, expertise ; mais aussi, dans le Management, conseil, formation, audit, développement industriel et commercial en lien étroit, avec le grand commerce moderne, les collectivités et les  institutions. Il intervient dans la Communication et la gestion de salles de spectacle du type Zénith. Il développe actuellement une activité de Promotion Immobilière en collaboration avec des groupes européens. Il aime jeter des passerelles entre ses entreprises et la Culture, en soutenant et en sponsorisant, des spectacles de musique et de théâtre, pour lesquels il a des coups de cœur.
Il dit souvent, que «  Le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui. Le présent, le passé et l’avenir n’ont pas la même intensité. A chacun de bien gérer, au bon moment, sa période ». En 2007, il remet 20 médailles, à 20 personnes qui travaillent depuis 20 ans avec lui … Il sait que la valeur n’attend pas le nombre des années et place l’humain au-dessus de la structure.
Tous les ans, il donne à une vingtaine de jeunes, la chance d’évoluer dans ses entreprises afin de concrétiser de multiples projets. Pour Dominique Cordier les relations durables, sont honnêtes, correctes et loyales… Réunir, dit-il, c’est souvent réussir ! -  Dominique Cordier préconise le retour à la F.A.C. avec un F comme Formation, un A comme Aventure et un C comme Culture, Connaissance et Compétences … Il lutte contre l’aseptisation. C’est pour cela, qu’il aime les vibrations des hélicoptères, des quads et des bateaux …  Il croit aux « Go between win win ! », toujours en quête acharnée de nouvelles activités et de nouveaux centres d’intérêts, il prêche les reconversions et les réinsertions. Pour lui, le sens de la vie, c’est créer de l’énergie pour créer la vie.
Sa vie professionnelle le fait voyager partout en France, en Europe et dans le Monde, mais, c’est dans le Lauragais, à Auriac sur Vendinelle, qu’il choisit de vivre avec son épouse Sylvie et leurs 3 enfants  Maryne, Loïc et Amaury. Sylvie décode ce que ses collaborateurs ne comprennent pas toujours, et Dominique dit que Sylvie est une femme formidable qui, en plus de ses nombreuses qualités, supporte de l’intérieur, entre Occitanie, Provence et Bretagne, un homme pressé, atypique, dérangeant, toujours bouillonnant d’idées et d’énergies et en effervescence…Sylvie, je sais que tu es là, un mot : Bravo !
Et pour finir, Dominique Cordier grand collectionneur, se passionne pour l’histoire et les traditions du terroir et se promène parfois, sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, avec ses enfants, un ami et 2 ânes, ainsi que sur les sentiers de Stevenson, du coté de Saint-Jean du Gard… Défenseur de notre patrimoine, il s’engage dans les énergies renouvelables, tant dans la construction que dans la vie quotidienne. A ce titre, il organise de nombreuses conférences débats.
Pour toute la richesse de cette histoire personnelle, Extra-Ordinaire, La Ligue Universelle, est fière et heureuse de vous distinguer de sa médaille d’Or et de vous remettre son certificat de délégué national.

Pierre PEREZ

Nous  remercions notre délégué national Pierre Badia de vous avoir parrainé. Vous êtes Membre du Conseil Economique et Social, Vous êtes également titulaire de la Légion d’Honneur, des Palmes Académiques et de plus d’une trentaine de distinctions honorifiques.
Né en 1951, marié, 3 enfants, la définition que vous préférez, vous vous présentez également comme Maître artisan carrossier, fils de Républicain espagnol réfugié en France depuis 1939.
Après avoir terminé son apprentissage à Astaffort, il effectue son service militaire et crée, à l’âge de 22 ans, épaulé par son épouse Maryse, son entreprise de carrosserie qu’il gère encore à ce jour avec sa fille Delphine.
Il s’engage dans l’action syndicale professionnelle où ses diverses fonctions le mènent à la vice-présidence nationale du Groupement National des Carrossiers Réparateurs
De 1989 à juin 2000, il est Président national du réseau AXIAL regroupant les entreprises de carrosserie.
Il a formé 52 apprentis à ce jour et accueilli 62 stagiaires au sein de son entreprise. En 1993, il a créé avec sa fille Marie-Pierre, l’enseigne A+GLASS qui regroupe aujourd’hui 237 franchisés au travers de l’Hexagone. Sa fille Nelly étant venue renforcer l’équipe.
De nombreux titres : Président de la Chambre des Métiers de la Haute-Garonne, Président Départemental de la SOCAMA (Société de cautionnement Mutuel de l’Artisanat), Président de la Confédération Nationale de l’Artisanat des Métiers et des Services. Président de l’Association Régionale de formation de l’Artisanat des Métiers et des Services,. Conseillé Economique et Social régional, Président National de la Confédération Nationale de l’Artisanat des Métiers et des Services (qui regroupe 36 fédérations, et représente 450 000 entreprises, Vice-Président de l’UPA. Ses passions : Gastronomie et œnologie, numismate à ses heures. Amoureux d’histoire, adore les voyages, amateur de cigare et de corrida. Auteur du livre « Eclats de Pierre » aux éditions IXCEA-2006
Vous dites toujours que pour travailler sérieusement, il n’y a pas besoin de se prendre au sérieux. Passionné, impulsif, mais pas rancunier.
Vous vous voulez le plus Andalou des Français et le plus Français de tous les Andalous, votre devise est : “ Aimer, croire et vouloir “, le tout intensément.
Fier de vous compter dans ses rangs, la LUBP se devait de reconnaître d’une manière solennelle votre engagement total, votre dévouement en vous décernant sa médaille d’Or, accompagné de l’expression respectueuse et amicale de l’ensemble de vos amis réunis ce jour.

Colonel Jackie CAVALLIN


Mon très cher Jackie, lorsque La Ligue Universelle du Bien Public m’a contacté et m’a proposé de te rendre hommage ce jour, je n’ai pas hésité une seule seconde.
D’une part parce que durant plusieurs mandats tu as présidé efficacement, avec la générosité du cœur qui t’appartient, une institution reconnue d’utilité publique : L’Oeuvre des Orphelins de Sapeurs-Pompiers. Ces sapeurs-pompiers qui, hélas, sacrifient leur vie pour sauver les nôtres.
Durant des années, tu n’as pas compté les heures, tu n’as pas négligé les actions sociales… tu n’as pas hésité à œuvrer pour les enfants de veuves et de veufs.
Par un travail compliqué, mais acharné et toujours anonyme, tu as permis à des enfants, à des familles démembrées de se relever, de se reconstruire et de connaître un avenir plus radieux.
L’évolution de ces enfants, leurs réalisations et leurs réussites étaient au cœur de tes préoccupations et de tes actions politiques au sein d’une fédération de sapeurs-pompiers niant structurellement les affects.
Aider ces familles financièrement était une chose. Apporter une écoute, un accompagnement et une chaleur affective t’importaient tout autant… voire plus.
Les défendre, les aider à relever la tête, à ne plus se sentir exclus étaient ton engagement. Ces enfants sans père, sans mère ; ces femmes seules marquées à vie par ce nom administratif - veuve -  t’étaient insupportables.
Pour corriger ces injustices, tu as mené des combats. Tu en as perdu.
Mais tu as marqué ta présidence d’une pierre qui s’appelle l’amour… au nom de la solidarité et de la fraternité, par des actions simples : assistance, secours et protection. C’est d’ailleurs un des symboles présents sur le logo que tu as composé pour l’œuvre.
Je n’ai pas hésité d’autre part à te rendre hommage, parce que cette action du cœur… elle est, si je puis le dire ainsi, quasiment inscrite dans tes gènes !
Ce formatage pompiero-militaro-instituteur, comme tu te plais à le dire, t’a permis, durant toute ta vie, de mener des combats justes, humains et dans l’intérêt de femmes et d’hommes meurtris.
Permets-moi, ce soir, de souligner ton fort engagement auprès des orphelins roumains. Ton fils adoptif, Florin, que je connais bien, est l’incarnation vivante et réussie, de ce que tu as souhaité apporter à l’humanité universelle : la force, la beauté, et une existence solide.
Ta farouche volonté de gagner, de prendre ta revanche, tu aurais pu la consacrer à édifier des mausolées à ta gloire.
Au contraire, tu as souhaité consacrer toute cette énergie à des actions dévouées aux autres. Ta vie n’a de sens que dans l’altérité constructive et le combat des injustices. L’autre est ton souci, l’autre doit être ton égal, l’autre c’est ta vie.
Je me rappelle notre première rencontre, rue Bréguet. Tu es apparu, et je t’ai salué, alors que nous ne nous étions jamais vu. Toi, surpris de me répondre : « Vous m’avez reconnu ? » Oui, Jackie, je t’avais reconnu comme tel ! Un homme de cœur, voulant construire le bien
Ce soir, je suis heureux de voir le corps administratif de l’ODP, rassemblé à tes côtés pour te rendre hommage, que je salue avec dévotion.
J’aperçois également Madame Hédouin, ta fidèle directrice, que je salue affectueusement.
Je me permets également de saluer très chaleureusement le Capitaine Pierre Mazure, actuel président de l’Oeuvre des Pupilles, qui, je le souhaite, continuera à assurer la mission de l’œuvre.
Mais ce soir, alors que dans un instant tu vas être honoré par la Ligue Universelle du Bien Public de sa médaille d’Or,  je ressens surtout une présence encore plus forte, plus vive… Ce sont tous ces enfants, toutes ces mamans et ces papas, ces femmes et ces hommes… toutes ces familles qui te rendent hommage.
Des milliers d’enfants ; des centaines de famille… tous fiers de toi.
Pour tout cela, Colonel… et en leur nom : Merci !

LIU Xiangdong

Vous êtes un pionnier de l’Environnement en Chine. En effet comme directeur de Protection de l’Environnement de la province de Shansi, vous vous attachez chaque jour à ce que la Terre, notre Bien Public à tous, respire mieux et que nos déchets ne polluent pas notre avenir de bien-être. De grandes catastrophes naturelles sont ou seront à l’origine de nos malfaçons vis à vis de notre héritage qu’est la Nature.
Cela est d’autant plus méritant, que la Chine subit actuellement un développement économique considérable, d’où une accentuation des problèmes de pollutions.
Monsieur LIU est très rigoureux dans l’application des recommandations gouvernementales, alors qu’elle fassent le plus souvent  l’objet de prévention et de méthodes douces dans la répression, il n’hésite pas dans les cas graves à fermer les entreprises fautives de ces manques de respect envers la nature.
De très nombreuses entreprises, pour décharge illicite et pollution, ont ainsi été fermées et 1200 sites ont été verbalisés
Monsieur LIU bénéficie du soutien de la population et son action est très remarquée, car la province de Shansi est devenue l’une des grandes provinces dont la pollution, considérée comme un problème majeur, est en régression constante, ce qui est un immense encouragement pour le devenir. Il a ainsi pu capter l’intérêt et l’aide de la population et des médias afin de mener au mieux son combat quotidien contre les pollueurs. Il reçoit également le soutien de grandes entreprises, qui prennent conscience de ce phénomène dévastateur pour notre environnement.
L’esprit de conservation des biens de la Nature marque profondément la population ainsi que ses collaborateurs, et son empreinte et dynamisme resteront un modèle pour les personnes futures qui l’encadreront. Sa conscience environnementale à montré  près du Gouvernement son efficacité et l’aide inconditionnelle de celui-ci fait que les données mises en place le seront sous forme de lois et de recommandations ministérielles. Depuis deux ans, les chiffres parlent d’eux-mêmes, le Sulfure d’anhydride est descendu à – 6,17 %. Les crêtes de pollution urbaines ont chuté de 38 %. Quant à l’eau, elle aussi a droit à une conséquente amélioration dans la pureté.
Nul doute que l’effort continuera, malgré la classification en 1re classe de pollution de la province de Shansi, ce qui est un label style “drapeau bleu” de nos plages.
Monsieur LIU a déjà reçu en Chine pour son travail de qualité et exceptionnel de nombreuses citations, mais nul doute que la consécration de ses travaux fut lors des dernières réunions. En effet, devant de tels résultats concernant l’ensemble de son œuvre, le Bureau de Travail National de l’Environnement  à, pour son innovation dans la recherche, sa façon d’imposer sa loi et son accent de fermeté devant les pollueurs, décidé que l’on parle : je cite «  de l’Esprit de Liu Xiangdon », nul doute que cela restera comme une loi qui portera son nom pour l’éternité auprès des générations qui lui emboîteront le pas.
Devant un tel serviteur du Bien Public qu’est la Terre, nous sommes fiers de saluer ici son dévouement et son combat pour que nos enfants reçoivent un patrimoine plus sain. Nous sommes également très honorés de pouvoir décerner à un de nos meilleurs serviteurs de l’Humanité, notre diplôme et médaille d’Or


.

Repost 0
Ligue Universelle du Bien Public - dans Nos manifestations